Facebook.com/david.j.phillips.94 |Facebook.com/FawazEddin
La source: Facebook.com/david.j.phillips.94 |Facebook.com/FawazEddin

Un homme perd sa femme et accueille leur petite fille deux jours plus tard : "sa mère l'aurait tellement aimée"

Nkongo Odile Carine
21 avr. 2022
20:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Mahmoud Soliman a connu le plus grand chagrin de sa vie, à la naissance de sa fille. Il a perdu la personne qui comptait le plus pour lui.

Annonces

Jayne Soliman, avait été championne de patinage artistique en Grande-Bretagne en 1989. Elle travaillait comme professeur de patinage artistique à Abu Dhabi, lorsqu'elle a rencontré Mahmoud Soliman. C'était un homme diplômé en droit, et d'origine égyptienne. D'abord amis, ils ont développé des sentiments plus profonds l'un pour l'autre au fil du temps.

Au bout de quelques mois, Mahmoud lui a demandé si elle souhaitait l'épouser. Surprise et préoccupée par leur différence d'âge, Jayne ne lui a donné une réponse définitive que deux semaines plus tard.

[A gauche] Photo d'Aya Jayne ; [A droite] Photo de Mahmoud Soliman avec sa fille Aya | Source:facebook.com/david.j.phillips.94 | facebook.com/FawazEddin

Annonces

Par la suite, la femme s'est convertie à l'Islam et a changé son nom en Aya Jayne, qui signifie "miracle". C'était avant que le couple ne s'unisse officiellement en avril 2007. Plus tard, ils se sont installés en Grande-Bretagne, et Mahmoud a commencé à étudier pour obtenir un master en commerce. De son côté, Jayne travaillait comme entraîneur au Bracknell Skating Club.

L’ancienne championne ayant 12 ans de plus que Mahmoud, le couple a décidé d'avoir un enfant le plus tôt possible.

Leur première tentative s'est soldée par un échec, parce que la patineuse artistique a fait une fausse-couche. Mais leur tristesse n'a pas duré longtemps, car elle est de nouveau tombée enceinte deux mois plus tard.

Annonces

Ils étaient toujours inquiets, car ils ne savaient pas comment cette deuxième grossesse allait se dérouler. Après environ un mois, ils ont été soulagés après avoir entendu les battements de cœur de leur petite, lors d'une échographie

Annonces

Ils chantaient tous les jours des chansons d'amour au bébé, et l'ont même surnommé Sparky à chaque fois qu'il donnait un coup de pied. Jayne et Mahmoud étaient tous deux excités et attendaient avec impatience le jour de la naissance de leur enfant.

Annonces

JAYNE EST SOUDAINEMENT TOMBÉE MALADE

Vingt-cinq semaines après le début de la grossesse, Jayne est rentrée du travail avec des symptômes de maladie. Elle se plaignait d'avoir mal à la tête et se tortillait de douleur. 

Peu de temps après, elle s'est mise à vomir. Voyant l'état de sa femme se dégrader, Mahmoud est allé dans la cuisine pour lui chercher un verre d'eau. Il était toujours dans la cuisine, lorsqu'il a entendu un bruit sourd. Il a appelé sa femme, s'attendant à l'entendre rire, mais au lieu de cela, il l'a retrouvée effondrée sur le sol.

Annonces

Mahmoud pensait que Jayne faisait une crise ou que c'était lié à sa grossesse. Son premier réflexe a alors été de la soulever. Dans ce geste, Jayne l'a appelé affectueusement par son surnom, et a dit ce qui allait être ses dernières paroles :

"Moody Shmoody, ne te fais pas mal au dos." 

Annonces

LE CHAGRIN ET LA JOIE DE MAHMOUD

Après s'être effondrée, Jayne a été transportée par avion à l'hôpital John Radcliffe. Suite à un scanner, il s'est avéré que la future maman avait subi une hémorragie cérébrale.

L'hémorragie était due à une tumeur cérébrale cancéreuse non détectée, qui avait rompu un vaisseau sanguin. Malheureusement, les médecins n'ont rien pu faire pour la sauver, car elle était déjà en état de mort cérébrale.

Annonces

Même s'il n'y avait rien à faire pour sauver la mère, l'enfant, en revanche, avait une chance de survivre. Il fallait que les médecins fassent en sorte que le cœur de Jayne continue de battre pendant encore deux jours.

Ils ont alors injecté des stéroïdes dans le corps de la femme, afin que les poumons de son bébé se renforcent. Cette initiative devait augmenter ses chances de survie à 50 %. Ce processus dépendait également de la capacité du cœur de Jayne à continuer de battre, car il pouvait arriver que le corps des personnes sous assistance respiratoire cesse de fonctionner.

Même si elle était déjà partie, son corps a continué à fonctionner, et deux jours plus tard, leur petite fille est née par césarienne. Jayne a été débranchée du respirateur artificiel et peu après, son cœur s'est arrêté de battre.

Annonces

Le bébé, qui pesait un peu plus de deux kilos, a ensuite été placé dans une couveuse. Avant cet événement tragique, le couple avait convenu d'appeler l'enfant Ali s'il s'agissait d'un garçon ou Maggie pour une fille. Cependant, Mahmoud a décidé que le bébé devait s'appeler Aya Jayne en mémoire de sa mère.

Annonces

Les funérailles de sa défunte épouse ont eu lieu une semaine plus tard, et lors de l'événement, l'ami et collègue de Jayne, David Phillips, a avoué :

"Pour Jayne, devenir mère était la meilleure chose au monde qui pouvait lui arriver. Elle était si heureuse. Elle avait toujours voulu être mère plus que tout. Elle a vécu pour avoir une petite fille. C'était la seule chose qu'elle voulait dans sa vie."

Annonces

De son côté, Mahmoud a expliqué que les heures entre la mort de sa femme et la naissance de leur enfant ont été les plus déchirantes de toute sa vie. De plus, il avait hâte que leur bébé grandisse pour pouvoir lui parler de Jayne. Il a déclaré :  

"Je lui dirai quelle adorable maman elle a eue, qui l'aurait tant aimée."

Cependant, Mahmoud a compris qu'il devait être fort pour leur fille, car il était tout ce qui lui restait désormais.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News ! 

Annonces

Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AmoMama.fr sont fournis à titre informatif. Le AmoMama.fr ne saurait être tenu responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.