Shutterstock
La source: Shutterstock

Une vieille dame solitaire rentre chez elle et voit une poussette abandonnée avec un nouveau-né dedans - Histoire du jour

Pauline Nadege Eyebe
08 mai 2022
17:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Une femme âgée, seule et sans enfant, découvre un bébé abandonné dans une poussette et est stupéfaite de voir apparaître un beau collier de diamants caché sous la couverture.

Annonces

Janet Chancel sortait de l'épicerie lorsqu'elle a aperçu une poussette dans son jardin, à l'ombre d'un bougainvillier. "Une poussette ?" songea-t-elle. "Qui est-ce que je connais qui a un petit enfant ?"

À 68 ans, Janet était encore une femme vive et dynamique, mais toutes ses amies avaient le même âge qu'elle. Elle ne connaissait donc aucune jeune maman dans son entourage.

Elle ouvrit le portail et vit qu'il n'y avait personne près de la poussette, puis elle entendit le gazouillis inimitable d'un nourrisson. Il n'y avait pas de doute, la poussette contenait bel et bien un bébé, et celui-ci avait été abandonné dans son jardin !

Annonces

Janet se précipita vers le landau et regarda à l'intérieur. Le bébé était minuscule, il n'avait pas plus de quelques jours ! Elle prit le bébé dans ses bras et le câlina. À l'intérieur de la poussette se trouvait un petit sac avec ce qui ressemblait à des couches et du lait maternisé.

"Oh", murmura Janet au bébé, en le berçant doucement. "Mon pauvre petit ! On va te mettre à l'intérieur." Pendant ce temps, elle avait remis le bébé dans le landau. En le replaçant dans la poussette, Janet avait senti qu'il avait autre chose dans la poussette, dissimulée sous les couvertures.

"Oh", roucoule Janet en berçant doucement le bébé. "Pauvre petite chose ! On va te mettre à l'intérieur." Elle a replacé le bébé dans la poussette et a senti quelque chose de froid et de dur sous la couverture douce.

Annonces

C'était un collier de diamants, que Janet connaissait très bien. Il avait jadis appartenu à sa mère et était devenu celui de sa sœur. Janet n'avait aucune nouvelle de sa sœur Karen depuis une décennie. Elles s'étaient disputées quelques années plus tôt pour une broutille.

 La colère et le ressentiment empoisonnent une famille.

Janet n'avait pas d'enfant et était brouillée avec sa sœur | Source : Unsplash

Annonces

Janet déplorait le fait qu'une querelle ait mis un fossé entre sa sœur et elle. Elle avait même essayé d'arranger les choses, mais Karen était têtue et rancunière et ne voulait rien entendre. Et voilà qu'il y avait un bébé dans une poussette avec le précieux collier de diamants de sa sœur.

Janet prit le bébé et le ramena à la maison. En changeant sa couche, elle se rendit compte que c'était une fille. La petite fille s'endormit après que Janet lui eut donné du lait maternisé. Janet prit le téléphone et appela sa nièce Kimmy.

"Bonjour Kimmy", dit Janet joyeusement. " Je t'appelle juste pour te demander le nom du bébé ? Tu aurais pu au moins rester pour le thé !" Le silence stupéfait de sa nièce était la preuve que l'intuition de Janet était juste." Reviens, Kimmy et parlons-en", dit doucement Janet.

Annonces

Quelques minutes plus tard, sa nièce était là. Kimmy s'était cachée derrière un arbre sur le trottoir d'en face afin de s'assurer que le bébé était en sécurité jusqu'au retour de Janet.

Janet a trouvé un bébé dans la poussette | Source : Unsplash

Annonces

Kimmy se dirigea précipitamment vers le landau et prit le bébé endormi dans ses bras. Des larmes glissaient sans retenue sur ses joues. "Je suis désolée, tante Janet", disait-elle en sanglotant. "Je suis tombée enceinte à l'université, et j'ai eu un bébé".

"J'avais peur de le dire à ma mère, tu sais comme elle peut être impitoyable, mais je ne pouvais pas garder May dans le dortoir. Alors j'espérais que tu pourrais t'occuper d'elle. Tu as toujours été si gentille avec nous quand nous étions enfants".

"Kimmy, ce n'est pas une solution. Rentre chez toi, je vais régler ça", dit fermement Janet.

Le lendemain, Janet était allée faire des courses avec bébé May et, dans l'après-midi, elle a poussé le landau jusqu'à la maison de sa sœur, située à trois pâtés de maisons. Lorsque sa sœur ouvrit la porte, elle l'accueillit avec beaucoup de joie.

Annonces

"Bonjour Karen ! Je passais par là et j'ai décidé que notre querelle avait assez duré, alors tu ferais mieux de m'inviter à entrer !", lui dit-elle.Karen la laissa passer à contrecœur et jeta un regard suspicieux vers la poussette. "Qu'est-ce que tu as là-dedans ? Ne me dites pas que tu es l'une de ces idiotes qui promènent leurs chiens dans des poussettes !"

Janet a trouvé le collier de diamants dans la poussette | Source : Unsplash

Annonces

"Ce n'est pas un chien, c'est un bébé !" répondit Janet. Elle prit aussitôt May dans ses bras et la montra à Karen : "N'est-elle pas magnifique ?"

"Mais... À qui est ce bébé ?" demanda Karen, déconcertée.

"C'est ma filleule, May", dit fièrement Janet. "Elle est si douce et si gentille... C'est un petit ange."

En entendant le mot filleule, Karen poussa un soupir d'envie. "Je peux la tenir ?"

Janet lui tendit l'enfant et regarda sa sœur le câliner et roucouler. En quelques minutes, elle était sous le charme du bébé et follement amoureuse. "Oh ! regarde Janet !" s'écria-t-elle. "Elle m'a souri !""Bien sûre", répond Janet avec douceur. "Elle reconnaît sa grand-mère !"

Annonces

De surprise, Karen faillit faire tomber May. "GRAND-MÈRE ?", s'exclama-t-elle. "QUOI ?"Janet s'était dirigée vers la porte et avait appelé Kimmy: "Avant que tu ne te mettes en colère, Karen, j'aimerais que tu réalises que ta fille de 19 ans avait des problèmes et avait trop peur pour venir te voir", dit Janet.

Kimmy était tombée enceinte à l'université et avait peur de le dire à sa mère | photo : Unplash

Annonces

"Réfléchis à ça. Kimmy et May n'ont besoin de ton jugement, mais seulement de ton amour."

Mais Karen pleurait, et serrait la petite May dans ses bras. Elle se rapprocha de Kimmy et lui offrit sa main. "Je suis désolée que tu aies cru que je te jugerais, Kimmy. Je t'aime ! Et May est une bénédiction", dit Karen en sanglotant.

Janet a regardé la mère et la fille s'embrasser en souriant. "N'écrasez pas le bébé, vous deux", dit-elle plus heureuse que jamais.

Kimmy se tourna alors vers sa mère : "Maman, j'ai pris le collier, le collier en diamant qui avait provoqué la dispute entre toi et tante Janet."

Annonces

À son tour, Karen regarda Janet et dit : "J'avais tort et je le sais, tu étais la fille aînée. Le collier aurait dû t'appartenir."

La mère et la fille se sont réconciliées. | Source : Unsplash

Annonces

Mais, Janet secoua la tête : "Non, Karen ! C'est moi qui avait tort. Je n'ai personne à qui transmettre ce bijou - tu as Kimmy, et maintenant tu as May, dont j'aimerais être la marraine".

Ainsi fut fait. Janet devint la marraine de May et en prime les sœurs se réconcilièrent. Avec ce bébé, la vie de Janet est devenue plus coloriée et beaucoup moins solitaire.

Que pouvons-nous retenir de cette histoire ?

  • La colère et le ressentiment empoisonnent une famille. Karen a gardé ses griefs, si bien que sa fille a eu peur qu'elle ne la juge aussi.
  • Il faut beaucoup de force et d'honnêteté pour admettre que l'on a tort. Karen et Janet avaient toutes deux tort, et il leur a fallu du courage pour se l'avouer mutuellement,
Annonces

Vous voulez découvrir d'autres belles histoires, n'oubliez pas de vous abonner à AmoMama sur Google News !

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d'un vieil homme qui marche sur la glace pour sauver un bébé sur un lac gelé.

Ce récit est inspiré de l'histoire de notre lecteur et rédigé par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est purement fortuite. Toutes les images sont utilisées à des fins d'illustration uniquement. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-la à info@amomama.com.

Moralité : le collier de diamants est coûteux mais le bébé n'a pas de prix.

Annonces