L'histoire qui a choqué le monde. Ce petit garçon a été maltraité et assassiné par sa propre famille

Le monde entier a été choqué d'apprendre la triste histoire de ce petit. Ce qu'il a vécu avant sa mort était vraiment atroce.

La mort de Gabriel Fernández a eu lieu en 2013. Le garçon de 8 ans est décédé à la suite des abus perpétrés par sa mère et son partenaire. Le magazine New Woman est récemment revenu sur l'histoire de ce petit garçon afin qu'elle reste dans les mémoires.

Après que Gabriel ait été admis à l'hôpital de sa ville le 24 mai, le garçon a perdu la vie.

Son histoire a eu un impact mondial sur le sujet de la maltraitance des enfants et a résonné dans chaque foyer sur Terre.

"Gabriel vivait avec sa mère, Perle Sinthia Fernandez 34 ans et le petit ami de celle-ci, Isauro Aguirre, 37 ans. Après le décès de l'enfant, l'enquête a révélé que la mort de Gabriel avait été causée par des abus perpétrés par le couple."

Apparemment, les autorités des services sociaux n'ont pas agi avec la diligence nécessaire pour éviter la mort de l'enfant.

L'affaire a été portée en jugement et le jury a déterminé que l'enfant avait été victime d'abus pendant environ huit mois. Les services sociaux avaient reçu au moins cinquante appels téléphoniques rapportant l'affaire. L'autopsie effectuée sur le corps de Gabriel a conclu qu'il avait subi une fracture de la tête, une fracture de plusieurs côtes et des brûlures sur tout le corps. "

Après le procès, en novembre 2017, Isauro Aguirre a été reconnu coupable devant un juge et inculpé de meurtre au premier degré dans des circonstances particulières de torture. Alors que la mère de l'enfant, Sinthia Fernández, a accepté un accord sur le plaidoyer en février 2018 et a été condamnée à la réclusion à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle.

Cependant, non seulement le couple est fautif dans l'incident, mais quatre membres du personnel des services de protection de l'enfance font maintenant l'objet d'une enquête, et ont été accusés de maltraitance d'enfants et de falsification de documents.

"On attend toujours leur procès pour savoir s'ils peuvent justifier l'omission de signaler les plaintes, ce qui aurait pu empêcher la mort de l'enfant Gabriel Fernández."

Actuellement, il existe un mouvement appelé la loi de Gabriel, dirigé par le site web Change.org, qui cherche un soutien populaire  afin de voir si un législateur pourrait accepter la proposition, et la présenter au Congrès.

Ce qu'ils cherchent, c'est créer un système de rapports, accessible à tous les organismes qui s'occupent des soins et de la protection des enfants.

Les postes connexes
Jan 16, 2019
La mère qui a supplié tout le monde afin de retrouver son fils de trois ans a avoué l'avoir tué
Actualités Feb 28, 2019
Salut, je suis Linda.... "J'ai été assassinée" : La police utilise l'histoire d'une fillette de 11 ans pour attraper son meurtrier
Vie Mar 07, 2019
Une baby-sitter âgée de 11 ans seulement est accusée de violence envers un enfant confié à ses soins après le décès du tout-petit
People Mar 21, 2019
Ces images montrent comment la mère espagnole qui a tué ses deux bébés a été retrouvée cachée dans une poubelle