Nahir, la petite fille qui a payé ses frais médicaux en recueillant des bouchons, est décédée

Malgré les difficultés, cette petite fille courageuse n'a jamais abandonné. Son sourire a illuminé la vie de beaucoup de personnes.

La Fondation Amis de la Galice, une association à but non lucratif qui aide les personnes avec peu de ressources, a annoncé la triste nouvelle de la mort de Nahir, une fillette de 6 ans atteinte de paralysie cérébrale.

La mort de la petite fille, causée par un arrêt cardiaque, a laissé un grand vide dans le cœur de tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont eu la chance de la connaître.

La déclaration de la Fondation des Amis de la Galice dit ce qui suit: "Aujourd'hui, nous devons vous annoncer une triste nouvelle, la plus triste de toutes. Nahir, la petite fille avec le plus beau sourire, nous a quittés ce soir. Son petit coeur s'est éteint. "

Lors de sa naissance, la petite fille était à court d'oxygène et était née avec une paralysie cérébrale. Sa famille, de Pontevedra, s'est consacrée à trouver un traitement palliatif pour la fille qui a conquis avec son sourire splendide tous ceux qui ont croisé son chemin.

Les efforts de ses frères aînés et de sa mère ont toujours été orientés pour traiter ses difficultés de mobilité et de langage pour améliorer sa qualité de vie.

Sa famille a demandé la collaboration des citoyens pour recueillir des bouchons afin de récolter les fonds nécessaires, et ainsi être en mesure de payer les frais médicaux de l'enfant.

La campagne à laquelle ont participé des milliers de personnes anonymes a permis à cette fillette de recevoir son traitement.

La Fondation Amis de la Galice a toujours soutenu Nahir dans la collecte de bouchons pour l'orthophonie et la physiothérapie, car la santé publique ne pouvait pas payer toutes les séances de rééducation.

Alejandra González, la mère de Nahir, au milieu de sa douleur a confirmé que sa fille est partie avec le grand sourire qui la caractérisait toujours.

La petite guerrière avait besoin d'une assistance robotisée dont le coût était de 900 euros par mois et sa rééducation était un peu exigeante car il fallait respecter des séances de thérapie qui garantissaient sa mobilité.

Malgré les difficultés, cette petite fille courageuse n'a jamais abandonné. Son sourire a illuminé la vie de beaucoup de personnes.

Elle a fréquenté l'école Prince Felipe, où elle avait un professeur de soutien et un orthophoniste. Elle aussi eu un soignant assigné. Nahir a se servait de son déambulateur pour pouvoir mieux s'intégrer avec le reste de ses camarades.

L'année dernière, sa mère a publiquement reconnu le grand soutien social que sa fille recevait et a exprimé combien elle avait de l'espoir parce que Nahir répondait de manière satisfaisante au traitement.

Malheureusement, cette petite guerrière est morte trois semaines après que la fondation ait lancé une nouvelle campagne de solidarité pour recueillir des bouchons afin de poursuivre le programme spécial de Nahir.

Les postes connexes
Santé Apr 02, 2019
La mère d'un garçon décédé d'un cancer a admis avoir volé 1 116 000 euros collectés pour son traitement, a échappé à la prison
Dec 14, 2018
Une mère dévastée perd son mari neuf mois après le décès tragique de leur fille de six ans
Histoires virales Feb 22, 2019
"C'est ce que fait l'intimidation" : La photo d'une fille épuisée dans son lit d'hôpital a été partagée 297 000 fois
Conseils Feb 12, 2019
Cette femme de 51 ans a perdu sa fille: "J'avais deux options, me jeter sous un tram ou continuer à vivre"