Une photo controversée: que s'est-il vraiment passé après qu'une des photos les plus controversées du journalisme ait été prise?

Cette photo, qui est l'une des plus déchirantes de l'histoire, cache bien des secrets. Sur cette image, on peut voir une fillette affamée qui a perdu connaissance et un vautour posé juste derrière elle, attendant patiemment. 

Lavoz de la Madre Tierra nous parle de Kevin Cartner et de sa photo très controversée.

Lorsque le photographe Kevin Carter a pris cette photo, il faisait un reportage sur la souffrance causée par la famine soudanaise. Le cliché a été pris au mois de mars 1993. 

Carter était tombé sur une scène choquante: une fille qui n'arrivait plus à avancer, terrassée par la faim, alors qu'elle se rendait aux stands de nourriture mis en place par l'ONU.

Et alors que l'enfant était prostrée sur le sol, incapable de faire un pas de plus,  un vautour est apparu et a atterri très près d'elle. Prenant soin de ne pas déranger l'oiseau charognard, Carter attendit presque une demi-heure avant que le vautour soit assez près. Le photographe s'est placé pour obtenir la meilleure image possible, a pris autant de photos que qu'il le pouvait et a enfin chassé le vautour. Ce dernier point de l'histoire est très important. Bien sûr, à ce moment-là, Carter ne savait probablement pas ce qui allait arriver, quelques secondes avant d'avoir obtenu l'un des clichés les plus controversés de l'histoire du photojournalisme. 

Source: youtube/Sandro Sansone

Source: youtube/Sandro Sansone

L'image légendaire a été publiée dans le New York Times le 26 mars 1993, et la réaction des lecteurs ne s'est pas faite attendre. Les gens étaient choqués, certains même outrés. Certaines personnes ont dit que Kevin Carter était inhumain, qu'il aurait dû laisser tomber son appareil photo et se précipiter au secours de la petite fille.

Suite à cela, le New York Times a été contraint de publier une note spéciale du rédacteur en chef expliquant que la fille avait assez de force pour s'éloigner du vautour et que sa destination finale était inconnue. Carter a tout de même été bombardé de questions, les gens voulant notamment savoir comment il avait osé se servir d'une enfant qui souffrait pour prendre une "belle" photo.

L'attitude que l'opinion publique condamnait n'était pas seulement de prendre la photo au lieu de chasser le vautour immédiatement, mais aussi de ne pas être venu en aide à la jeune fille (comme Carter l'a révélé plus tard) et de l'avoir abandonnée alors qu'elle était si faible. La controverse n'a fait que grandir lorsque, quelques mois plus tard, Carter a remporté le Prix Pulitzer 1994 pour ce cliché.

Source: youtube/The Iconic

Source: youtube/The Iconic

Cependant, à la fin du mois de juillet 1994, le photographe est décédé.

Il faut cependant rappeler que Carter travaillait à une époque où l'on disait aux photojournalistes de ne pas toucher les victimes de la famine par crainte de propager des maladies. Il a estimé lui-même qu'il y avait environ une vingtaine de personnes par heure en train de mourir dans le centre alimentaire où l'enfant semblait se rendre. Elle n'était pas la seule. Malgré cela, il a souvent exprimé le regret de n'avoir rien fait pour l'aider, même si il n'aurait pas pu faire grand-chose.

Cette scène, bien que très choquante, n'est qu'un des nombreux moments déchirants qu'il a capturé grâce à son appareil photo. À force d'assister à de telles horreurs, il a finit par mettre ses sentiments de côté afin de ne pas être affecté par ce qui se déroulait sous ses yeux. C'était le seul moyen pour lui de continuer à faire son travail. 

Source: youtube/The Iconic

Source: youtube/The Iconic

Carter a grandit en Afrique du Sud durant l'apartheid. Il est devenu photojournaliste parce qu'il trouvait important de rapporter la manière odieuse dont les noirs étaient traités par les blancs, mais aussi les conflits entre les différentes ethnies.

Durant ces années difficiles, il a assisté à d'innombrables meurtres et à de terribles tortures.

C'était au cours d'une mission spéciale au Soudan qu'il a pris sa photo la plus controversée, sur laquelle on peut voir le vautour. Il s'est rendu dans différents villages, voyant les terribles conditions dans lesquelles les gens étaient obligés de vivre. Durant tout son voyage à travers le pays ravagé par la famine, il était escorté par des soldats soudanais armés qui lui avaient interdit d'intervenir physiquement et qui étaient prêts à le tuer s'il bravait leur interdiction.

Son meilleur ami et partenaire de reportage, Ken Oosterbroek, a été abattu alors qu'il recevait le fameux Pulitzer. Le même mois, Nelson Mandela est devenu président de l'Afrique du Sud.

Source: youtube/The Iconic

Source: youtube/The Iconic

Le 27 juillet 1994, Carter s'est rendu à Parkmore où il jouait beaucoup quand il était enfant et il s'est ôté la vie en s'asphyxiant dans sa voiture. 

Il a laissé une lettre derrière lui expliquant qu'il avait vu trop de souffrance pour pouvoir continuer à apprécier la vie. Il espérait rejoindre Ken avec "un peu de chance".

Carter est le parfait exemple de la difficulté du photojournalisme et des effets que ce métier peut avoir sur une personne.

Bien que sa photo ait été extrêmement controversée, elle a permis au public de se rendre compte de la situation terrible dans laquelle se trouvait le Soudan et il est évident que Carter a marqué les consciences.

Les postes connexes
Histoires virales Feb 22, 2019
"C'est ce que fait l'intimidation" : La photo d'une fille épuisée dans son lit d'hôpital a été partagée 297 000 fois
Feb 09, 2019
"Nous voulons juste savoir s'il va bien." 6 mois après la disparition de leur fils, Régine et Luc espèrent toujours un signe
Vidéos virales Mar 14, 2019
"Je transmets mon expérience" : la réponse controversée d'Anne Ratier après le meurtre de son fils handicapé de 3 ans
Macron Mar 19, 2019
Emmanuel et Brigitte Macron en station de ski : La photo controversée qui a brûlé le Web est un faux