Affaire Jonathann Daval : le suicide d'un homme pourrait retourner cette affaire

Le suicide d'un homme intrigue l'avocat des parents d'Alexia

5 mois après ses premiers aveux, Jonathann Daval est revenu sur ses déclarations concernant la mort de son épouse Alexia. Ce mercredi 4 juillet, il a changé de version et nie désormais avoir tué sa femme. Il accuse aujourd'hui son beau-frère d'être le meurtrier d'Alexia.

Jonathann Daval avait commencé par déclarer que sa femme était partie courir et qu'elle n'était pas revenue, la présentant comme une "joggeuse disparue". 

Mais il n'a pas fallu attendre très longtemps pour que le corps brûlé de la jeune femme de 29 ans ne soit retrouvé par un gendarme caché sous des branchages dans un bois isolé près du lieu de sa disparition.

Aucun indice ni aucune preuve matérielle ne vient donc appuyer cette toute nouvelle version des faits donnée par Jonathann Davai. Et pour l'instant, celui-ci reste le principal suspect de cette sordide affaire.

L'avocat de la famille de la victime, Me Florand, avait déjà évoqué l'hypothèse de l'existence d'un ou plusieurs complices. "J'ai dit depuis le début de cette affaire que [Jonathann Daval] serait sûrement au générique final du film. Mais je ne sais pas à quelle place."

"S'il [Jonathann Daval] y est pour quelque chose, il a bénéficié de complicités."

Et un élément en particulier trouble profondément Me Florand. Le 13 janvier, Yannick Chevallier, 38 ans, a été découvert mort, tué d'une balle dans la tête, dans un cabanon de jardin à Esmoulins, à proximité de Gray.

L'affaire avait été classée comme un suicide, car Yannick Chevalier était dépressif, et avait été vu la veille de sa mort en train de boire. Cependant, un détail très important ne convient pas à Me Florand : l'arme qui a servi à mettre fin aux jours de Yannick Chevalier n'a jamais été retrouvée.

Les gendarmes et le parquet avaient alors expliqué que Yannick Chevalier s'était tiré une balle dans la tête, puis avait eu le temps de jeter son pistolet dans une poubelle, avant de s'écrouler quarante mètres plus loin. La poubelle avait ensuite été ramassée par les éboueurs, ce qui expliquait pourquoi on n'avait pas retrouvé l'arme. Yannick Chevalier avait par ailleurs tenté 3 fois de se suicider en un an.

Une version qui ne convient pas du tout à l'avocat de la famille d'Alexia Daval, qui a demandé que des expertises ADN soient réalisées, pour comparer l'ADN de Yannick Chevallier aux empreintes génétiques retrouvées sur la scène de crime, dans le bois où a été découvert le corps d'Alexia. "Je n'en démordrai pas tant que je ne disposerai pas des résultats de cette expertise", assure-t-il au journal local. A ce jour, les analyses sont toujours en cours.

Voulez-vous voir plus de vidéos de vos stars préférées? Abonnez-vous à notre Chaîne Youtube!