Les mots très forts de Michel Drucker: "Le vrai héritage de Johnny est dans ma poche"

Johnny Hallyday aurait laissé un héritage sans prix à Michel Drucker.

Voici nous parle de Michel Drucker qui a été extrêmement touché par le décès de Johnny Hallyday et qui préfère ne pas s'occuper de la guerre autour de l'hériage du légendaire rockeur qui déchire aujourd'hui sa famille. En effet, l'artiste lui a laissé quelque chose de bien plus précieux.

C'est le 5 décembre dernier que Johnny Hallyday est décédé, emporté par un cancer du poumon qu'il a courageusement combattu pendant des mois, soutenu par ses fans, ses proches et sa famille.

Parmi ceux qui ont été le plus affectés par sa mort, on retrouve Michel Drucker qui a été dévasté par la triste nouvelle. Il n'a d'ailleurs toujours pas fait son deuil aujourd'hui et il a beaucoup de mal à voir les polémiques qui ont depuis vu le jour concernant la succession du légendaire rockeur.

Il refuse d'ailleurs d'en parler comme il l'a déclaré sur Cnews: "Je ne ferai pas de commentaire pour une raison très simple, c’est que Johnny n’aimerait pas que je parle de ça, avait-il lâché. Je crois que Johnny aurait aimé qu’on ferme notre gueule. Donc je la ferme."

Et puis, Michel Drucker l'a déjà reçu lui, sa part de l'héritage de Johnny. Une part que personne ne pourra jamais lui enlever puisqu'il la porte à jamais dans son coeur.

Au cours d'une interview publiée ce lundi dans Télécâble Sat Hebdo, il est revenu sur son grand ami avec qui il a tant partagé: "Je pense à lui, j'ai du mal à en parler. Je lui rends hommage sur scène. Je lance au public : 'J'ai un scoop. Le vrai héritage de Johnny est dans ma poche. Mais je le garde pour moi.' Le plus bel héritage qu'il m'a laissé, c'est son amitié," a-t-il ainsi déclaré au magazine.

Il a continué en disant: "Il m'a envoyé un texto bouleversant trois jours avant sa mort."

Des mots qu'il n'oubliera jamais et qui explique que l'émotion l'ait submergé quand il a voulu rendre hommage à Johnny le soir où il a tenu sa promesse envers son ami et présenté l’émission en son honneur: "Je n'aurais pas dû y penser à la fin de l'hommage que je lui ai rendu sur France 2, je n'ai pas pu aller jusqu'au bout."