logo
La source: undefined

Nîmes: Un père a emmené son fils voir une exposition sur la corrida et il porte désormais plainte car son fils a été traumatisé

Quentin Autier
19 juil. 2018
22:45
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Nîmes: un père de famille porte plainte contre une exposition pro-corrida.

Annonces

Le Figaro nous parle d'un père de famille qui a porté plainte contre les organisateurs d'une exposition pro-corrida à Nîmes. Il s'y était rendu avec son fils de 12 ans mais n'avait pas été prévenu qu'elle contenait des images extrêmement choquantes comme l'a appris l'AFP de la part de plusieurs sources.

L'homme âgé d'une cinquantaine d'années a ainsi porté plainte auprès du procureur de Nîmes la semaine dernière en vertue de l'article 227-24 du Code pénal qui punit "la diffusion d'un message à caractère violent, susceptible d'être vu ou perçu par un mineur". C'est son avocate Caroline Lanty qui a révélé l'information à l'AFP.

La plainte remet en cause les organisateurs de cette exposition très controversée intitulée "Tauromachies universelles" qui sont l'Union des villes taurines de France (UVTF) basée à Nîmes et l'Observatoire national des cultures taurines (ONCT) basé à Arles.

Annonces
Annonces

L'exposition avait lieu du 4 au 22 mai à la Galerie Jules Salles à Nîmes et l'entrée était gratuite. "On se promenait, on est entrés par hasard, c'était gratuit: je m'attendais à une exposition culturelle, historique, mais mon fils s'est retrouvé sans aucun avertissement face à des scènes violentes, des photos sanglantes, notamment un torero encorné ou un taureau ensanglanté, ce n'est pas normal", a raconté ce père à l'AFP. "Je n'avais pas d'opinion préconçue sur la corrida", précise-t-il, dénonçant dans cette exposition "un but de prosélytisme".

Annonces

D'après lui, son fils a été "marqué et choqué" par ce qu'il a vu au cours de cette exposition. Déjà passée par Béziers et Bordeaux, cette exposition avait déjà fait l'objet d'un avertissement.

Le plaignant a aussi contacté l'Alliance anticorrida qui se bat depuis déjà plusieurs années contre cette exposition qu'elle qualifie de "sanglante" et qui "se voulait un temps fort de la promotion de la corrida, à grand renfort de publicité municipale".

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Diana n'a expliqué son interview à ses fils qu'à la dernière minute : William s'est senti "ridiculisé"

20 avril 2022

Coline Berry giflée par la nouvelle compagne de Richard Berry au tribunal après ses mots concernant son intimité avec son père

04 avril 2022

Michel Serrault : le jour où il a su que le meurtre de sa fille de 19 ans coûtait 1050 francs

24 janvier 2022

Audrey Tautou a pris sa "retraite" pour mener une vie secrète dans un petit appartement : en couple et sans enfant, elle mène une autre carrière

07 mai 2022