Marthe Villalonga, 86 ans, a évoqué ses dernières volontés: "Chaque année je prépare des sacs"

Dans un drame du nom de "La Dernière Leçon", qui est une adaptation du roman de Noëlle Chatelet, la célèbre Marthe Villalonga joue le rôle d'une nanogénaire extrêmement fatiguée et lasse qui finit par prendre la décision de fixer la date et les circonstances de sa mort.

Télé Star nous parle de Marthe Villalonga et partage dix anecdotes importantes concernant sa vie. 

La première information concerne son refus de retourner sur sa terre natale.

C'est le 20 mars 1932 à Campagne Victoria, dans la ferme de ses grands-parents qui se trouve tout près de Fort-de-l'eau, une petit ville côtière proche d'Alger que Marthe Villalonga voit le jour.

Son véritable nom est Marthe Sylvia Gilda Marie Thérèse Villalonga et elle n'est apparemment jamais retournée en Algérie depuis que l'indépendance a été déclarée en 1962. 

L'actrice âgée de 83 qui a peur de découvrir la maison qui a bercé son enfance détruite préfère la garder intacte dans ses souvenirs. L'actrice avait d'ailleurs déclaré qu'elle n'accepterai pas de jouer dans un film qui serait tourné en Algérie. Les choses sont donc claires.

La seconde information parle de son caractère et de sa jeunesse.

En effet, contre toute attente, Marthe était une enfant assez timide voir même introvertie. C'était une très bonne élève à l'école qui s'adonnait avec plaisir au basket. 

Ses parents tenait le Café de France dans la banlieue algéroise Maison Carrée et la future actrice n'y hésitait pas à se mettre à chanter devant les clients, en passant entre les tables et le comptoir.

Elle chantait à tue-tête les tubes de l'époque comme par exemple la chanson "Ma pomme" de Maurice Chevalier. C'est peut-être à partir de cette époque qu'elle s'est forgée cette voix que l'on connait si bien aujourd'hui.

La troisième information concerne ses débuts en tant que pianiste.

La mère de Marthe était pianiste et elle avait joué durant certains films muets dans des cinémas ainsi qu'avec un orchestre de bal. Elle voulait donc quand on peut le comprendre que sa fille poursuive elle aussi une carrière musicale. 

Alors, à l'âge de 6 ans, Marthe commence à prendre des leçons de piano. Elle s'avère extrêmement douée pour le majestueux instrument et remporte d'ailleurs de nombreux prix de virtuosité. Elle finit même par devenir accompagnatrice dans la classe de Danse du Conservatoire d'Alger.

Et c'est là-bas qu'elle a découvert sa passion pour le théâtre et le métier d'actrice: "Tous les jours je m'arrêtais pour regarder le cours de théâtre. C'était ma vocation cachée. La prof s'en est aperçue et m'a donné en douce des cours particuliers. J'ai décroché un second prix de comédie classique et le journal local a publié ma photo. Du coup, mes parents stupéfaits ont découvert le pot aux roses en même temps que ma vraie passion ! " raconte la comédienne.

La quatrième information concerne le rôle qui lui colle à la peau et qui ne re représente pas la vérité.

En effet, Marthe Villalonga joue très régulièrement des rôles de mère juive dans ses films. C'est le cas dans Nous irons tous au paradis, Un éléphant ça trompe énormément ou encore Le coup de sirocco, elle incarne toujours des mères qui se montrent très envahissantes avec leur enfant.

Et pourtant, elle a révélé au cours d'un de ses passages à la radio que dans sa vie privée, elle n'était "ni mère, ni juive". 

La cinquième information concerne André Téchiné qui lui est venu en aide.

Elle est connue pour son accent pied-noir mais cela l'a malheureusement aussi mise dans une case. Pendant un temps, c'est seulement des rôles de mère juive qui ont été proposés à Marthe.

"Ça m'a permis de travailler, mais à un moment, j'ai vraiment eu peur de ne faire que ce genre de rigolote pendant toute ma vie, et j'ai dû me battre pour pouvoir jouer sans l'accent pied-noir !" explique-t-elle.

Heureusement pour elle, le réalisateur André Téchiné arrive à déceler le talent qui se cache derrière cette facade de "rigolote" et il lui propose enfin de jouer dans des drames.

Ensemble, ils tourneront Les Innocents (1987), Alice et Martin (1998) et Ma saison préférée (1993), où elle campe de manière inattendue et remarquable la mère de Catherine Deneuve et de Daniel Auteuil.

La sixième information concerne le fait qu'elle n'ait pas peur de se vieillir pour ses rôles.

Dans le film La dernière leçon, l'actrice joue le rôle d'une femme de 92 ans alors qu'elle n'en a que 83. Celle qui rigole souvent en disant qu'elle a 38 ans (83 à l'envers) n'a pas honte de son image, loin de là et elle a toujours accepté que les metteurs en scène et les maquilleurs la vieillissent si c'était pour le bien d'un rôle. 

"Quand le pense que j'ai joué la maman de Catherine Deneuve, Daniel Auteuil, Coluche, Patrick Bruel, de Guy Bedos qui a presque mon âge, et même de Roger Hanin qui est mon aîné de sept ans !" déclare-t-elle avec un sourire.

La septième information concerne le fait qu'elle soit en lien avec son époque.

Marthe Villalonga a peut être vu huit décennies passer mais cela ne l'empêche d'avoir suivit les évolutiosn et d'être en lien avec la technologie. Elle a révélé qu'elle surfait régulièrement sur internet, qu'lelle n'a aucun problème a échanger des mails ou des textos et qu'il lui arrive même de jouer à des jeux vidéos. Elle ajoute qu'elle aime les danseurs de hip-hop et qu'elle écoute du rap du moment qu'il n'est pas trop agressif.

La huitième information concerne son comportement dans sa vie privée.

Marthe Villalonga fait de son mieux pour protéger sa vie privée. On sait cependant qu'elle habite dans le XIIe arrondissement de Paris et qu'elle est en couple avec le même homme depuis longtemps mais qu'ils ne vivent pas ensemble: "Nous vivons chacun chez soi. C'est une habitude que nous avons prise dès le début, et ça me va très bien de n'être pas tout le temps l'un sur l'autre. Ça aide à la longévité du couple !" déclare-t-elle. 

Extrêmement pudique, la comédienne a ajouté qu'elle n'était pas très tactile et qu'elle était mal à l'aise quand on l'embrassait.

La neuvième information concerne son activité physique.

Bien qu'elle ait "adoré le saut à l'élastique de Fort Boyard", Marthe est plutôt une personne sédentaire qui fait attention à elle et prend rarement des risques: "Je ne pratique aucun sport, je ne fais pas la bringue, je n'ai jamais bu d'alcool, jamais fumé, et je fais attention à ce que je mange. Je travaille encore, je marche sans canne, je me sens privilégiée ! "

La seule activité qu'elle pratique de manière presque religieuse est le tricot. En effet, c'est une tricoteuse très douée qui offre généralement des vêtements tricotés à ses partenaires de tournage.

La 10e information concerne sa carrière incroyable qui dure depuis près de 57 ans!

Entre Marthe et les Français, c'est une longue histoire d'amour. Les téléspectateurs se souviennent d'elle déjà en 1963 pour son rôle dans la série Janique aimée,  Les Saintes chéries (1965) et Agence intérim (1969). 

Au cinéma, elle est devenue célèbre grâce à son rôle dans le film Un éléphant ça trompe énormément du réalisateur Yves Robert. Et pourtant sa carrière avait début en 1958 quand elle avait joué à Paris dans la pièce "La famille Hernandez". Elle fêtera donc ses 60 ans de carrière en 2018 !

Les postes connexes
Musique Apr 04, 2019
Patrick Bruel : La vie tumultueuse et les amours du grand tombeur français
Célébrités Mar 07, 2019
La mort de Luke Perry : la dernière volonté qu'il "avait en place depuis plusieurs années" révélée par RadarOnline
Célébrités Feb 23, 2019
Miou-Miou a 69 ans : qui sont ses enfants et petits-enfants dont elle est si fière ?
Célébrités Mar 29, 2019
Agnès Varda est décédée à l'âge de 90 ans