Une mère de trois enfants a laissé un message d'adieu déchirant avant de se pendre chez elle

Un père dévasté a accepté de revenir sur le "moment le plus difficile de sa vie". En effet, sa femme a décidé de se pendre dans la maison familiale après avoir un SMS d'adieu absolument déchirant.

D'après les informations rapportées par Mirror, Haley Cayton, une maman âgée de 34 ans, a décidé de s'ôter la vie dans la maison qu'elle partageait avec son compagnon John et avec leurs trois jeunes enfants.

Aujourd'hui totalement dévasté par la perte de sa femme, John qui est âgé de 44 ans est revenu pour la première fois sur sa douleur, sur la difficulté de faire son deuil et sur son traumatisme.

"Je me suis précipité à travers les caisses du supermarché pour rentrer aussi vite que possible... Quand je suis enfin arrivé, il y avait des ambulances devant chez nous, Hayley s'était pendue," raconte le père de trois enfants avec beaucoup d'émotion.

La jeune femme a été transportée de toute urgence à l'hôpital mais elle est malheureusement décédée le lendemain alors qu'elle devait partir pour profiter de vacances romantiques avec son mari John.

Ce dernier est revenu sur l'un des aspects qui rend la mort de sa femme encore plus difficile à vivre: "J'ai dû dire à nos fils que leur maman était morte et ça a été le moment le plus difficile de toute ma vie. Ils ont vraiment beaucoup de mal depuis qu'ils ont perdu leur mère."

"Si quelque chose de positif peut ressortir de la mort de Hayley, j'aimerais que ça soit que les gens soient plus sensibles aux maladies mentales et à l'impact qu'un peu de soutien peut avoir."

Hayley a envoyé un dernier sms groupé à tous ses proches avant de mettre fin à ses jours en octobre de l'année dernière. Elle leur a dit: "J'en ai assez de me battre, je vous dis a revoir pour l'instant. Je vous aime très fort".

La mère au foyer se battait contre une maladie mentale depuis déjà de nombreuses années. Elle avait été diagnostiqué avec un trouble de la personnalité et des troubles émotifs en 2017 ainsi qu'avec des "pensées suicidaires chroniques" suite à une série de tentatives d'automutilation.

Sa santé mentale avait commencé à se détériorer après la naissance de son premier enfant en 2006.

Le petit garçon prénommé McKenzie avait été diganostiqué avec une Laparoschisis, une une malformation consistant en une fente de la paroi abdominale.  Son intestin et son colon se trouvaient donc en dehors de son corps et il a dû subir une opération pour se faire retirer une grande partie de l'intestin.

Mais le pauvre bébé n'étais pas au bout de ses peines puisqu'un caillot de sang s'est formé dans l'un de ses poumons. Il a été obligé de passer plusieurs mois à l'hôpital et a dû être réanimé à plusieurs reprises.

John qui travaille en tant que poseur de fenêtres raconte cette période très difficile de la vie du couple: "C'était une période très compliquée. Nous vivions à l'hôpital. Nous avons vu notre fils presque mourir à plusieurs reprises. Mais tant bien que mal, nous avons réussit à traverser cette épreuve et cela nous a rendu plus forts. Mais c'était très difficile surtout pour Hayley qui était une jeune maman."

"Jusqu'à ce que nous ayions des enfants, Hayley était tout le temps très joyeuse, heureuse, et rien ne semblait la déranger. Mais sa santé mentale s'est détériorée et il lui arrivait parfois de tenter de se suicider sans aucune raison."

"Elle était très impulsive et irrationnelle. C'est comme si elle était devenue deux personnes totalement différentes."

Le couple qui s'est rencontré en 2002 et s'est marié trois ans plus tard a eu un second fils, Harrison, en 2008 et un troisième enfant, Elliot, en 2010.

Mais Elliot avait une grave maladie du coeur et, une nouvelle fois, la famille s'est retrouvée à devoir passer des mois à l'hôpital.

Après qu'Hayley était été diagnostiquée avec un kyste à l'ovaire et ait subit une opération en 2012, elle a commencé à souffrir de crises et d'une dépression.

John ajoute: "Hayley a commencé à se mutiler et à parler de suicide. J'étais si inquiet pour elle. J'étais dos au mur, j'essayais de prendre soin de nos fils, de garder mon travail mais aussi de surveiller Hayley et de la protéger."

"J'étais dans un état permanent de panique. Elle a fait une overdose. Elle s'est rendue en pleine nuit sur un pont et a menacé de sauter. Elle a fait la même chose à notre gare locale. Elle a même essayé de se pendre durant son séjour à l'hôpital."

"Il n'y avait pas de signes avants-coureurs avant les crises - elle était très impulsive et irrationnelle. Un jour, nous prenions unetasse de thé, et nous discutions gaiement quand j'ai eu besoin d'aller aux toilettes. Quand je suis redescendu, je l'ai découverte en train d'essayer de s'étrangler. Elle n'arrivait pas à m'expliquer pourquoi elle avait fait ça ni ce qui lui était passé par la tête." 

"C'est comme si elle était devenue deux personnes totalement différentes. C'était déchirant. J'avais l'impression de la perdre - que mes fils étaient en train de perdre leur mère - et je ne pouvais absolument rien faire."

Une enquête sur la mort de Hayley a été ouverte durant le mois d'avril. 

En conclusion, le médecin légiste James Newman a déclaré qu'on ne pouvait pas savoir si Hayley avait vraiment voulu s'ôter la vie ou si elle pensait que quelqu'un arriverait à temps pour la sauver.

Il a déclaré: "Elle avait souffert de troubles physiques et psychologiques pendant des années et sa manière de réagir au stress était de se faire du mal de manière impulsive."

"Elle était vue régulièrement par des services spécialisés dans les maladies mentales et elle semblait montrer quelques signes d'amélioration."

"Pour une raison inconnue, elle a pris une autre décision impulsive et elle a envoyé un SMS à sa famille en leur disant qu'elle les aimait et son corps a été découvert peu après." 

"Elle est morte de ses propres mains, cependant, il manque une raison pour expliquer son geste."

Les postes connexes
Apr 06, 2019
Une mère de sept enfants avec un cancer du sein espère compléter une liste de choses à faire déchirante avant de mourir
Conseils Feb 12, 2019
Cette femme de 51 ans a perdu sa fille: "J'avais deux options, me jeter sous un tram ou continuer à vivre"
Jan 10, 2019
Une mère dit que sa famille est «maudite par Noël» alors qu'une catastrophe se produit pour la quatrième fois consécutive
People Apr 06, 2019
Cette mère a immortalisé deux jeunes fils qui sont morts dans un accident de voiture en nommant des jumelles en leur honneur