22 août 2018

Les raisons choquantes pour lesquelles David et Laura veulent empêcher Laeticia de vendre la maison de Marnes-La-Coquette

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Bien déci­dés à remettre en ques­tion la vali­dité du dernier testa­ment de leur père, Laura Smet et David Hally­day souhaitent que la vente de sa maison de Marnes-la-Coquette soit mise en suspens le temps que la justice se prononce dans le dossier de la succes­sion du rockeur.

Comme rapporté par le site internet du magazine Gala, le chanteur Johnny Hallyday aurait rédigé un total de 6 testaments au fil des années. Dernièrement, le testament final qu'il a rédigé à Los Angeles a fait surface.

Se résumant à un total de 16 lignes écrites à la main, le testament de Johnny Hallyday explique qu'il souhaite léguer absolument tout son patrimoine à sa femme, Laeticia. Cela comprend sa fortune, ses droits artistiques, ainsi que ses propriétés immobilières.

Annonces

Après la révélation de ce testament, les avocats des deux premiers enfants de Johnny Hallyday : David Hallyday et Laura Smet, ont déclaré que leurs clients souhaitaient suspendre de façon temporaire la vente de la villa de leur père située à Marnes-la-Coquette, celle là même où il est décédé.

Annonces

Cette demeure de 900m² du nom de La Savannah avait été placée à la vente après le décès du chanteur.

Alors que le dernier testament de leur père a été signé de sa main en présence de deux témoins, Laura et David remettent en question sa légitimité.

Annonces

Selon eux, rien ne prouve de façon certaine que Johnny Hallyday dépendait bien du régime fiscal américain au moment où il a rédigé son testament. Toujours selon eux, leur père aurait passé bien plus de temps en France qu'aux États-Unis.

Annonces

Récemment, le magazine Le Point a corroboré les dires des enfants du chanteur en estimant que 95,44% des revenus de Johnny Hallyday provenaient de la musique, et étaient générés en France.

Si la justice penche en faveur des enfants Hallyday, le testament rédigé aux États-Unis pourrait ne pas être reconnu en France, ce qui impliquerait que la fortune et les biens du chanteur seraient alors répartis équitablement entre sa veuve et ses 4 enfants.

Si cela se confirme, l'argent de la vente de La Savannah, estimée entre 15 et 30 millions d'euros serait également réparti entre les membres de la famille.

Laura et David pourraient également décider de ne pas vendre la maison, et de la garder en tant que propriété familiale.

Annonces