Un jeune garçon de 8 ans s'est suicidé. Ses parents ont découvert à quel point il a souffert en voyant une vidéo de son quotidien à l'école

La perte d'un enfant est une chose qu'aucun parent ne devrait avoir à vivre. Pour ceux qui en font la terrible expérience, le plus difficile est de savoir que cela aurait pu être évité.

Le 26 janvier 2017, deux parents de Cincinnati, dans l'Ohio, ont vu leur pire cauchemar devenir réalité lorsqu'ils ont perdu leur fils de 8 ans de manière insensée.

Rien de ce qui c'était passé ne leur semblait logique jusqu'à ce qu'ils visionnent les enregistrements pris par les caméras de sécurité de l'école sur lesquels leur fils apparaissait.

Le 24 janvier de la même année, Cornelia Reynolds a été contactée par l'école de son fils, l'école élémentaire Carson. D'après l'établissement, Gabriel, âgé de 8 ans, s'était évanoui pendant la journée scolaire, mais semblait aller bien après avoir été emmené à l'infirmerie.

Cependant, quand Gabriel est rentré de l'école cet après-midi-là, il s'est plaint d'avoir des nausées et que son ventre lui faisait mal. Cornelia commença à s'inquiéter parce que son fils ne se plaignait généralement jamais et ne faisait jamais semblant d'être malade.

Mais son état a empiré et ses nausées sont devenues si insupportables que Gabriel ne faisait que vomir. Cornelia a décidé qu'il était temps d'obtenir de l'aide, alors elle a emmené Gabriel à l'hôpital.

Après que les médecins aient enfin réussi à calmer ses nausées, Gabriel a finit par être autorisé à rentrer chez lui. Cornelia a cependant décider de ne pas le faire aller à l'école le lendemain.

Le 26 janvier, Cornelia a demandé à Gabriel s'il était prêt à retourner à l'école. Il ne s'est pas plaint, alors Cornelia l'a renvoyé à l'école en pensant qu'il irait bien. Cette nuit-là, cependant, elle découvrirait la vérité sur ce que ressentait vraiment Gabriel.Cet après-midi-là, Gabriel est rentré chez lui et est monté dans sa chambre pour faire ses devoirs comme il le faisait tous les jours. Cornelia est allée voir comment il allait juste avant le dîner et quand elle a ouvert la porte de sa chambre, elle a été horrifiée par ce qu'elle a vu.À l'intérieur, le gentil garçon de 8 ans était mort. Il s'était ôté la vie en se pendant à l'aide d'une cravate accrochée à son lit.

"Gabriel était une lumière brillante pour tous ceux qui le connaissaient et l'aimaient", a déclaré Cornelia dans un communiqué à propos de son fils.

"Il nous manque désespérément et nous souffrons tous les jours, sa vie a été volée non seulement à lui, mais à ceux d’entre nous qui espéraient le voir grandir et profiter de la vie." a déclaré Cornelia en parlant de la mort insensée de Gabriel.

Le docteur Lakshimi Sammarco, médecin légiste du comté de Hamilton, a pratiqué l'autopsie de l'enfant et a confirmé qu'il s'était suicidé. À cause de son jeune âge, la police a ouvert une enquête pour découvrir pourquoi un garçon de huit ans voudrait mettre fin à ses jours.Un détective de la police de Cincinnati a décidé de jeter un coup d'œil aux images de sécurité des derniers jours que Gabriel avait passé à l'école. Selon le détective, Gabriel avait été brutalisé et intimidé régulièrement par ses camarades de classe.L'intimidation "pourrait même atteindre le niveau d'agression criminelle", a déclaré l'enquêteur après avoir examiné toutes les images de surveillance.

Cornelia, la mère de Gabriel et son père Benyam Taye, n'avaient aucune idée que leur fils avait été harcelé.

Selon les parents de Gabriel, il ne leur a jamais rien dit et l’école ne leur a pas non plus informé à aucun moment que leur fils de 8 ans était victime d’intimidation dans leurs locaux.

"Il n'en a jamais parlé", a déclaré Benyam. "Il a tout gardé pour lui-même, comme si c'était naturel d'aller à l'école et d'être intimidé."

La première fois que Cornelia et Benyam ont appris que Gabriel avait été victime d'intimidation de la part de leurs camarades de classe, c'est après que leurs avocats aient examiné le document de police de l'enquête décrivant la scène troublante capturée dans les images de sécurité.

Dans la vidéo, qui dure 24 minutes, on peut voir Gabriel marcher vers les toilettes quand il se fait arrêter par un autre élève juste devant la porte. Il semble que le garçon mette un coup à Gabriel et le pousse ensuite au sol.

Au cours des 7 minutes suivantes, on peut voir Gabriel immobile par terre. Après que Gabriel se soit évanoui, d'autres élèves lui ont donné des coups de pied, l'ont frappé et lui ont marché dessus.

Plus de 4 minutes plus tard, un adulte s'est finalement approché pour voir ce qui se passait. Après être resté inconscient pendant environ 7 minutes, Gabriel s'est finalement réveillé et a pu se rendre à l'infirmerie avec les enseignants.

"A aucun moment, Gabriel n'a indiqué qu'il avait été frappé, jeté, poussé ou agressé de quelque manière que ce soit", a déclaré l'école dans un communiqué. "Il n'avait pas d'abrasions visibles et n'avait signalé aucun type de combat", a ajouté le rapport.

Selon l'école, Gabriel a dit à l'infirmière qu'il était tombé. En réponse à l'intimidation non divulguée, qui a conduit le garçon de 8 ans à se suicider, la famille de Gabriel a intenté un procès de 41 pages pour avoir dissimulé des informations sur l'agression et dissimulé l'environnement violent de l'école.

Bien que peu de cas d’intimidation aient été signalés par le district, le procès a détaillé de nombreuses occasions où les étudiants ont été asphyxiés, menacés, battus et harcelés régulièrement. Parce que l'école dénonçait rarement la violence, "cela empêchait sa mère de rechercher une solution appropriée, et si elle avait été au courant de l'extrême violence à Carson, elle n'aurait jamais continué de l'envoyer à cette école".

Le district des écoles publiques de Cincinnati a nié l'existence d'un problème d'intimidation à Carson. "Nous nous engageons à assurer la sécurité des élèves et à veiller à ce que toutes les écoles du CPS favorisent un environnement d'apprentissage positif", a déclaré l'école.

Le district a même nié que Gabriel était intimidé. "Nous sommes fermement convaincus que les plaintes présentées dans les médias ne sont pas prises en charge par la vidéo."

Cependant, deux jours plus tard, un garçon de 8 ans s'est suicidé. Le lendemain de l'incident d'intimidation, Gabriel a laissé à son père un message inquiétant sur son répondeur. "Je t'aime quoi qu'il arrive, j'espère que tu es en sécurité, et je sais juste que je t'aime, au revoir," dit Gabriel. Benyam n'avait aucune idée de ce qui se passerait 24 heures plus tard, mais maintenant, Cornelia et lui se battent contre le district scolaire pour s'assurer qu'aucun autre enfant ne souffre comme Gabriel.

Une histoire tragique qui fait penser à celle du jeune Daniel, âgé de 13 ans qui s'était lui aussi ôté la vie.

Voulez-vous voir plus de vidéos de vos stars préférées? Abonnez-vous à notre Chaîne Youtube!