Les proches attendaient la mort de la vieille femme riche. Mais avant de partir elle les a eus d'une manière brillante

Adèle était une femme riche. Elle avait plusieurs appartements, des voitures de luxe, une grande maison et un gros compte en banque. Elle n'a jamais rien gagné elle-même. Mais c’était une de ces femmes qui savait se comporter intelligemment avec les hommes.

On l'appelait le "cardinal gris" derrière son dos. Son mari le savait, mais c'était un homme sage. Il aimait beaucoup sa femme.

Son mari était follement amoureux, leur fortune augmentait. Mais ils avaient beaucoup de proches qui demandaient toujours de l'argent. Mais en réalité, ils n'étaient pas pauvres, ils avaient quoi manger et où habiter.

Cependant chaque dîner de famille devenait une compétition. Les proches se mesuraient qui était plus pauvre et qui avait plus besoin de l'aide. En conséquence, après avoir subi d'innombrables visites de ces "mendiants", l'entrée de la maison était fermée à tous.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

La famille n'a laissé qu'un ou deux dîners de famille par an. Les proches étaient déçus, mais rien à faire.

Adèle a vécu avec son mari pendant plus de 40 ans, il était parti. C'était probablement la seule fois où Adèle avait les larmes aux yeux. Ils n'avaient pas d'enfants. Donc, la seule persoonne qu'elle aimait était son mari.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

Son époux lui a tout laissé dans le testament. A peine est-elle entrée dans les droits de succession, elle est aussi tombée malade - elle a été frappée par une paralysie.

Les proches n'ont pas tardé de venir en "aide". La famille compatissante s'est battue pour la garde, tout le monde voulait s'occuper de la vieille femme. En même temps, personne ne voulait changer ses couches ou lui donner à manger. Ils ont embauché une auxiliaire de vie et se sont lancés dans la bataille juridique.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

Les proches ont déménagé dans la maison d'Adèle pour être au courant de tout et ne rien manquer. Chacun considérait que le logement appartenait à lui mais ne voulait pas s'en occuper. 

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

Adèle avait une petite-fille - Sophie, un enfant non-désirée. Son petit-neveu et sa femme avaient adopté cette fille de l'orphelinat, puis ils ont eu leur propre enfant. Ils étaient obligés de laisser la petite chez eux, mais ils la détestaient.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

Sophie était seule à s'occuper vraiment d'Adèle. Elle l'emmenait se promener en fauteuil roulant, la lavait, lui donnait à manger. Le soir elle aimait s'asseoir sur son lit et lui lire.

Imaginez la surprise de la famille, lorsqu'Adèle est apparue devant eux debout, coiffée et sur les talons. "Alors mes chers, j'ai dû baver et porter des couches. Mais j'ai beaucoup entendu, beaucoup vu. A la porte, vous tous ! Et toi, Sophie, je te prie de rester.. "

Si vous avez aimé cet article voici encore 5 meilleurs blagues sur les personnes âgées.

Les postes connexes
Célébrités Mar 13, 2019
La fille de Luke Perry partage un message franc à sa mère après la mort tragique de l'acteur
Jan 08, 2019
Cette femme écrit une lettre épique à la maîtresse de son mari
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
Conseils Mar 19, 2019
Mon mari me trompe régulièrement avec une femme de ménage. Je pensais que c'était pour le mieux