"C'est à 18h30 qu'il me faut braquer": Un commercant demande à des voleurs de revenir plus tard, ils le font

Non, ceci n'est pas une blague belge.

Un vendeur de cigarettes électroniques situé près de Charleroi a vécu une expérience insolite ce week-end lorsque six individus sont entrés dans son commerce vers 15h afin de le braquer.

Alors que les images de vidéo surveillance les montrent en train de commencer à voler des boîtes, Didier, le commerçant, a alors tenté le tout pour le tout.

"Je leur dis clairement que ce n'est pas à 15h qu'on braque un commerce. C'est comme s'ils allaient chez un livreur à 5h du matin pour lui braquer sa monnaie. Je leur dis que c'est à 18h30 qu'il faut me braquer: 'Tu vas me prendre 1.000 balles, si tu reviens le soir, tu vas peut-être me prendre plus'".

Etrangement, les braqueurs l'ont écouté et ont quitté le magasin. Didier a alors prévenu la police, qui a déployé des agents en civil devant et à l'intérieur de sa boutique. "je n'étais pas tombé sur des lumières"

A 18h30, les braqueurs reviennent. Lors de l'intervention de la police, 5 ont réussi à prendre la fuite. Le dernier a été plaqué au sol et arrêté. Par la suite, 5 personnes ont été arrêtées, dont un mineur. Tous risquent la prison ferme pour braquage à main armée.

"Quand on prévoit qu'une agression va avoir lieu, il faut mettre un dispositif en place, et ça ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut que les policiers soient bien préparés, parce que ça peut vite dégénérer", a déclaré ensuite Vincent Fiasse, le procureur du roi de Charleroi.

 UN AUTRE BRAQUAGE INSOLITE

Un malfaiteur armé a tenté de braquer un magasin au Mexique et a rencontré une forte résistance de la part d'un client qui semblait sortir tout droit d'un film "Wild West". Les images ont été captées par les caméras de sécurité d’une boucherie "Carnes Cares" située dans la ville de Monterrey, au Mexique. Les commerçants ont ensuite posté la vidéo sur Facebook.

Elle montre comment un jeune homme à capuche entre dans les locaux et sort un pistolet avec lequel il pointe d'abord sur un employé puis sur un client, un homme portant un chapeau de cowboy.  Trop énervé, le braqueur essaie de compter les personnes à l'intérieur du magasin, mais il commet une grave erreur : il tourne le dos au "cow-boy" pendant cet instant.

Les postes connexes
Jan 22, 2019
Paris : Un braquage de banque impétueux sur les Champs-Elysées (Vidéo)
Dec 21, 2018
Comment les voleurs ciblent les personnes âgées à Barcelone avec la «méthode du câlin»
Gilets jaunes Feb 25, 2019
Un moment, il faut que ça s'arrête : Dupond-Moretti s'est adressé aux Gilets jaunes
Mar 15, 2019
Les larmes gelées sur ses joues : la mort mystérieuse d'un nouveau-né est résolue 38 ans plus tard