Le gendre idéal: essayer de comprendre Jonathann Daval

Qui est vraiment le mari et meurtrier présumé d’Alexia ?

Le quotidien Le Parisien a effectué un retour en Haute-Saône pour essayer de mieux comprendre qui il est vraiment et cerner la personnalité du présumé meurtrier d'Alexia Daval, un an jour pour jour après la découverte du corps partiellement carbonisé de son épouse dans un bois.

Sur le plan sentimental, il est un jeune homme timide et inexpérimenté qui a séduit Alexia, lors d’un week-end au ski entre amis. Il a alors 21 ans, elle 17. Au début, Jonathann préparait l’apéritif et le café lors des repas chez Jean-Pierre et Isabelle Fouillot, qu’il va jusqu’à appeler « maman ».

La jeune femme semblait dicter le tempo face à Jonathann alors que les années passent. Le jeune informaticien paraissait ne pas s'impliquer dans les travaux du pavillon, mais aussi dans ce « projet bébé », un désir cher à Alexia particulièrement, en raison de problèmes de santé de cette dernière.

En 2017, Alexia annonçait avec bonheur sa grossesse à ses parents. Trois mois plus tard, en août, elle fait une fausse couche. Jonathann assurait à l’expert psychologue qu’il a été très affecté alors que sa compagne n’en avait « pas été traumatisée ».

Selon le même médecin, il aurait également rapporté que sa femme l'humiliait et le rabaissait sans cesse, en raison de ses troubles récurrents de l’érection.

Qu'il prenne ses responsabilités

Pendant des semaines, Jonathann Daval apparaissait comme inconsolable après la mort de son épouse. "Elle était ma première supportrice, mon oxygène", avait-il déclaré.

Jean-Pierre Fouillot relate que la famille l'a soutenu par amour comme ça été le cas depuis des années.

Quand à Isabelle Fouillot, elle dit : "On croyait que ça ne pouvait pas être lui, il a fallu attendre que les gendarmes nous ouvrent les yeux. C'est là qu'on s'en est rendus compte."

Un an après la mort tragique de sa femme, Jonathann Daval a déjà donne plusieurs versions des faits. Désormais il se dit innocent du meurtre et victime d’un complot ourdi par sa belle-famille. 

Cette volte-face a eu pour effet d'indigner la famille éplorée qui demande que le jeune homme assume ses responsabilités.

Il faut "qu'il prenne ses responsabilités. Ce n'est plus la peine qu'il mente, on sait que c'est lui", déclare la mère d'Alexia, Isabelle Fouillot. Le père, Jean-Pierre Fouillot, poursuit : "Si vraiment il nous a aimés, qu'il ose dire la vraie vérité, ce qui s'est réellement passé. Il n'y a que lui et Alexia qui le savent."

Selon un proche d'Alexia "ce mensonge qu’il a tenu pendant trois mois n’était donc pas le premier. En fait, il avait pas mal d’entraînement…"

Ce mardi 30 octobre, la demande de remise en liberté de Jonathann Daval a été examinée devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Besançon, selon ce que rapporte BFMTV.

L'audience s’est tenu à huis clos à la demande du procureur de la République et de Me Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval. Quant à la famille d'Alexia, elle avait souhaité une audience publique.

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.