"C'est 9 000 euros de plus par camion": première manifestation fâchée contre la hausse du prix de l'essence

Ce lundi en Haute-Savoie, une quarantaine de camions de transport et de chauffeurs routiers ont roulé au pas entre Ville-la-Grand et l’agglomération d’Annecy. Ils manifestent contre les prix des carburants qui ne cessent de flamber et par conséquent menacent leur activité.

L’augmentation des prix des carburants suscite une vague de colère parmi les automobilistes, qui dénoncent notamment la hausse des taxes.

Mais si les automobilistes dénoncent notamment la hausse des taxes, un certain nombre d'autres facteurs est derrière l'évolution des prix à la pompe.

Le site du quotidien 20 minutes explique que les prix des carburants varient en fonction de l’évolution des taxes mais aussi de celle des cours du brut, du taux de change euro-dollar, du niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande pour ces produits.

Les prix des produits pétroliers étant établis en dollar, du moment que l’euro perd du terrain face à la devise américaine, cela se ressent à la hausse dans les prix à la pompe.

Premières manifestations contre la hausse du prix des carburants

Ce lundi 29 octobre, une quarantaine de de chauffeurs routiers et de patrons d'entreprises de transport ont mené une opération escargot entre Ville-la-Grand et l’agglomération d’Annecy.

Selon eux, la montée constante des prix de l'essence est une menace pour leur activité.

"Nous avons tous pris un jour de congé pour venir défendre nos sociétés et nos emplois", a expliqué Anthony Andolina qui est jeune patron de la société Transport du Léman est à l’origine de cette première salve de protestation. 

"L’augmentation du gasoil c’est 9.000 euros de plus par camion et par an. J’ai deux camions et cela représente un prix énorme pour une petite société comme la mienne", poursuit Anthony Andolina, relaté par France Bleu.

Quatre patrons d’entreprises de transport de la Haute-Savoie ont composé une délégation qui a été reçue en Préfecture en fin de matinée. Et d'après un membre de la délégation, bien qu'elle a été écoutée, "il n’y a pas eu de réponses concrètes à [leurs] inquiétudes".

Une autre mobilisation contre la hausse du prix des carburants est prévue le samedi 17 novembre. Une pétition qui appelle au blocage prend de l'ampleur et a déjà rassemblé 500.000 signatures.

Parlant de pétition, le jeudi 18 octobre dernier, une autre pétition inattendue à fait surface sur internet, quelques heures à peine avant la sortie officielle de l’album posthume de Johnny Hallyday, Mon pays, c'est l'amour.

Cette fois, ce fut pour autres raisons que la hausse des prix de carburant. En effet, un fan du Taulier aurait lance un appel au boycott du disque ultime du rockeur à cause "de tout ce qui se passe autour et après la mort de Johnny aussi". Visitez ce lien pour de plus amples informations sur ce sujet.

Les postes connexes
Politique Mar 16, 2019
Hausse de la CSG : perte d'argent importante pour les retraités tous les mois
Macron Feb 28, 2019
Salaires, tabac, tarifs : Quelles innovations pour les Français entreront en vigueur le 1er mars
Dec 14, 2018
Un gilet jaune tué après avoir été percuté par un camion à Avignon
Dec 27, 2018
Rouen: Un camion bulgare a été pris au piège et poursuivi sur 12 kilomètres par des Gilets jaunes