Un célèbre dessinateur accuse Charles Aznavour et Johnny Hallyday de "fraude fiscale"

Le dessinateur Philippe Geluck accuse Johnny Hallyday et Charles Aznavour d'avoir été deux grands fraudeurs fiscaux.

En décembre 2017, la France pleurait la mort de Johnny Hallyday, à l’âge de 74 ans des suites d’un cancer du poumon.

Près d’un an plus tard, le lundi 1er octobre dernier, l’annonce de la mort de Charles Aznavour avait troublé le monde, tant chez les stars que du côté des gens normaux.

Ces deux vedettes ont eu, chacun, droit à un hommage national. Toutefois, si Charles Aznavour et Johnny Hallyday ont été adulés par des milliers de fans, cela n'a pas pour autant été un fait unanime.

Il semblerait que le dessinateur belge, qui est en promotion pour son livre "Geluck pète les plombs", ait réellement pété les plombs.

Tandis qu’il s’était plutôt mis sous le radar, agissant dans la discrétion depuis la parution de son dernier ouvrage, Peut-on rire de tout ? en 2013, Philippe Geluck est de retour sur le devant de la scène, et bien décidé à faire sortir quelques vérités ! 

Dans une interview accordée à nos confrères de BFMTV, ce mercredi 31 octobre, le dessinateur de 64 ans a traité les deux défunts artistes de fraudeurs fiscaux.

Selon lui, Aznavour et Hallyday ont "volé le peuple français". 

"Je suis un petit peu heurté - un petit peu est un euphémisme - par ces hommages nationaux rendus en quelques mois à deux grands fraudeurs fiscaux : Aznavour et Johnny", explique le Belge. 

"Je trouve ça indécent de la part d’un pays qui devrait se battre contre l’évasion fiscale de déposer un drapeau tricolore sur le cercueil de gens qui ont volé le peuple français", continue le dessinateur.

Et s'il ne nie pas que Johnny Hallyday et Charles Aznavour sont de « grands artistes », pour Philippe Geluck, les deux artistes ont volé le contribuable, d’après ce que révèlent nos confrères de Voici.

"Ce sont deux grands artistes, mais de quel droit on vole le contribuable ?", se demande l'homme de 64 ans. "Si on arrivait à juguler la fraude fiscale en Europe, il n’y aurait plus de dette et tout le monde aurait un emploi, payé correctement", lâche-t-il en conclusion.

Rappelons que Charles Aznavour avait payé 10 millions de francs au fisc pour « infraction à la législation sur les changes et infractions douanières » en décembre 1977. Ensuite il s’est toujours défendu d’être un exilé fiscal.

Johnny Hallyday, de son côté, a fait l’objet de plusieurs redressements fiscaux, allant jusqu’à verser 9 millions d’euros au fisc, en décembre 2011.

Bien que les deux stars aient eu droit à des hommages nationaux, il faut toutefois noter que la famille de Charles Aznavour avait annoncé qu'elle ne souhaitait pas que le chanteur en reçoive un, lorsqu'elle a été interviewée rcemment par BFMTV.

Les postes connexes
Dec 28, 2018
Charles Aznavour: les meilleurs duos qu'il ait eu avec des chanteurs pendant sa carrière
Dec 20, 2018
Nolwenn Leroy "accusée" de la mort d'Aznavour et de Hallyday, la blague qu'elle n'a pas acceptée
Célébrités Mar 28, 2019
Le fils de Charles Aznavour revient aux relations avec son père : "Mon père était un surhomme"
Hallyday Mar 23, 2019
"Johnny était l'incarnation de l'autodestruction" : Line Renaud sur les dépendances du défunt Johnny