À propos AM

07 novembre 2018

"Vous ne ressentez pas l'inconfort en France qui monte?": un retraité s'en prend à Macron à Verdun

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Durant sa visite historique, le 6 novembre dernier, Emmanuel Macron s’est fait prendre de court par un retraité. Le chef de l’Etat a tenté de se défendre, mais le militant républicain ne s’est pas  laissé convaincre.

Dans son tour de France pour la commémoration du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, Emmanuel Macron s’est arrêté à Verdun, dans la Meuse.

Les habitants n’ont pas hésité à débattre avec lui concernant la hausse des prix des carburants récemment annoncée par le gouvernement.

Dans une vidéo, le chef de l’Etat a échangé pendant environ 5 minutes avec un militant des Républicains. Ce dernier n’a pas caché sa colère face à la situation actuelle.

Chargement...
Chargement...

Annonces

«J’ai travaillé toute ma vie, je n’ai jamais arrêté une journée et aujourd’hui, on me prend de l’argent», accusa le retraité.

Chargement...

Annonces

Le président a tenté tant bien que mal de calmer le senior,

«Mais vous avez raison, mais vous êtes en colère».

Chargement...

Annonces

Mais le militant ne voulait rien entendre:

«Oui, je suis en colère. Et on y sera, en colère, le 17 aussi, et j’espère que ça va durer et que toute la France se mette en colère».

Chargement...

Annonces

Durant cette journée du 17 novembre, les grévistes comptent poser des barrages pour manifester leur mécontentement face à la hausse de la CSG.

Deux bretonnes déclarent vouloir bloquer la rocade à Rennes et créer une opération escargot.

Chargement...

Annonces

«MEFIEZ-VOUS, MEFIEZ-VOUS QUAND LA COLERE MONTE»

L’échange entre les deux compatriotes s’est ensuite envenimé. Le retraité continua de plus belle:

«Excusez-moi, mais vous ne faites qu’aggraver la situation de la France. » Et de rajouter « Vous ne sentez pas le malaise en France qui monter?»

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Emmanuel Macron tenta une réponse objective:

«Mais je sens le malaise. Mais si je veux apporter une vraie réponse, je suis obligé de changer les choses.»

Le retraité le coupa ensuite

«Méfiez-vous, méfiez-vous quand la colère monte. Méfiez-vous à la retombée ! »

Chargement...
Chargement...

Annonces