Brigitte Macron parle de son expérience personnelle des problèmes de harcèlement à l'école

Brigitte Macron est décidée à lutter contre le harcèlement. Aux côtés de Mika, elle veut mettre en place des mesures de bienveillance dès le premier cycle.

Le 8 novembre prochain est considérée comme la journée nationale de lutte contre le harcèlement. La Première dame est plus qu’investie dans cette lutte. D’ailleurs, au micro de RTL, elle explique:

«J'ai été professeure. J'ai eu affaire très souvent dans ma vie à des enfants qui étaient harcelés, mais aussi à des élèves harceleurs. C'est donc un problème que je connais.»

Brigitte Macron de rajouter:

« Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, m'a demandé de porter ce combat avec lui ; ce que je fais avec grand plaisir.»

Elle révèle également sur RTL:

«Quand le président a été élu, beaucoup de courriers me sont parvenus avec des témoignages d’enfants, d’adolescents, mais aussi énormément de témoignages de parents qui sont très démunis devant cette souffrance, engendrée par la violence du harcèlement.»

source: dropbox.com

source: dropbox.com

UNE LUTTE QUI COMMENCE DES LE PREMIER CYCLE D’APPRENTISSAGE

Selon le ministère de l’Education nationale, un élève sur dix serait victime de violences à l’école. Pour venir à bout de ce fléau, la Première dame veut mettre en place un système anti-harcèlement solide.

D’ailleurs, en compagnie des premières dames de nombreux pays, comptent faire pression sur les géants du Web, notamment les réseaux sociaux, pour mettre un terme aux harcèlements sur internet, sous quelle forme que ce soit.

source: dropbox.com

source: dropbox.com

En outre, la Première dame de France d’annoncer:

«Je voudrais aussi qu'à l'école, il y ait déjà un apprentissage de la bienveillance, parce que chez les petits ce n'est pas sur Internet que ça se passe. Parfois, les harceleurs ne se rendent pas toujours compte qu'ils le sont. On peut l'être à son insu, pour rire... Donc il faut véritablement qu'il y ait une information.»

source: dropbox.com

source: dropbox.com

10% DES ELEVES DU PRIMAIRE CONCERNES PAR LE HARCELEMENT

Mika, qui mène cette lutte aux côtés de Brigitte Macron, il a lui aussi été victime de harcèlements à l’école. Il témoigne «J’ai survécu. J’avais une très bonne famille, j’avais une mère qui me défendait beaucoup».

Selon plusieurs enquêtes, 10% des élèves en primaire serait concernés par le harcèlement, contre 6% au collège et 1,4% au lycée.

Brigitte Macron quant à elle, se consacre pleinement à ce projet qui lui tient à cœur, tout comme elle a tout fait pour satisfaire Donald Trump lors de sa visite dans la capitale française.

Les postes connexes
Actualités Mar 12, 2019
L'engagement de Brigitte Macron: elle a enfin pu rencontrer Sandrine Bonnaire et sa sœur autiste
Macron Feb 26, 2019
Brigitte Macron : le vieux réflexe de professeur qui ne l'abandonne pas (photos)
Feb 08, 2019
Emmanuel Macron a été perplexe, après le témoignage du garçon qui a été victime d'intimidation
Macron Feb 12, 2019
Le cabinet de Brigitte Macron explique l'absence de Julie Gayet à la réunion des Premières dames