À propos AM

14 novembre 2018

Une écolière utilise un garçon handicapé comme tremplin lorsqu'elle traverse le ruisseau

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Une adolescente se sert de son camarade de classe handicapé comme pont humain pour traverser un ruisseau. La vidéo devient vite virale sur Facebook.

Dans le lycée de Glace Bay, un garçon de 14 ans est utilisé par ses camarades comme d’un pont humain, mardi dernier.

Allongé face contre terre dans un torrent, une jeune adolescente marche sur lui pour éviter de se mouiller.

La scène se déroule sous les yeux moqueurs d’une trentaine d’élèves. Certains d’entre eux filment même le spectacle, tandis que d’autres lui tirent dessus.

Chargement...
Chargement...

Annonces

La vidéo de 18 secondes fait rapidement le tour des réseaux sociaux, depuis jeudi matin. Selon Brett, la victime, cette vidéo est une représentation exacte de ce qu’il endure tous les jours à l’école.

Il témoignage:

«J'ai eu l'impression d'être toujours victime d'intimidation et que tout le monde s'en fout».

Il rajoute

«J'ai déjà été victime d'intimidation auparavant et j'ai essayé d'en parler au bureau et ils m'ont ignoré comme ils m'ont ignoré en septembre dernier. J'étais menacé. Quelqu'un se moquait de moi parce que je bégayais et je l'ai retourné.»

Chargement...

Annonces

Il m'a dit:

"Si tu me retournes encore une fois, je te botte les dents dans la gorge.»

Chargement...

Annonces

LA COLERE DES INTERNAUTES SE FAIT RESSENTIR

Alors que le partage de la vidéo augmente de plus en plus sur la toile, les commentaires se déchainent. Les internautes accusent tous les adultes, les parents mais surtout le personnel de l’établissement.

Chargement...

Annonces

Une personne déclare

«Je n'ai jamais été aussi dégoûté de ma vie. Le jeune garçon dans cette vidéo est le fils de mes amis, il a la paralysie cérébrale.»

Quant à la mère de Brett, Terri McEachern, elle déclare que l’école a finalement suspendu les participants à l’incitent, vidéo à l’appui.

Chargement...

Annonces

Elle souligne avec regret:

«J'ai regardé la vidéo et je sais que la fille a dit à Brett: "Allonge-toi.... Je ne veux pas me mouiller»

L’école n’a pas voulu faire de commenter sur la vidéo. En outre, elle n’a donné aucune assurance que les harcèlements allaient cesser, à la mère de la victime.

La mère témoigne même qu’ «Un aide-enseignant de l'école lui a dit aujourd'hui que c'est sa faute si des élèves sont suspendus, qu'il a choisi de participer à cet incident et qu'il devrait surveiller ses actions.»

La violence à l’école se développe de plus en plus.

Chargement...

Annonces

Cette histoire nous rappelle le petit garçon qui a déclaré vouloir mettre fin à ses jours à cause des harcèlements qu’il subit à l’école.

Chargement...
Chargement...

Annonces