Une vendeuse s'est moquée d'une vieille femme pauvre qui a aimé une robe qu'elle ne pouvait pas se permettre

Elles se sont moquées de la pauvre dame qui a aimé une robe qu'elle ne pouvait pas se permettre. Cependant, elles ont été choquées par ce qui s'est produit ensuite.

L’hôtesse d'accueil fit semblant de vérifier quelquechose sur le portemanteau près de la porte. Ses yeux scrutèrent attentivement une femme qui se tenait hésitante juste derrière la porte de la boutique.

L'employée a rapidement analysé d’un regard ses vieilles chaussures avec les talons usés jusqu'à la moelle, un sac à main demode, une robe en nylon noir froissé qui avait au moins quinze ans et des cheveux hérissés. Cette femme n’était pas à l'image de la clientèle habituelle de cette boutique. Elle s'est approchée de la femme et lui a demandé: "Puis-je vous aider ?"

La vieille femme a souri et a murmuré: "Oui, j'ai besoin d'une robe." L'hôtesse d'accueil surprise a appelé rapidement une vendeuse à côté qui s'est précipitée vers la cliente. La politique de la boutique vis-à-vis les clients les moins souhaitables était la suivante: "Servez-les vite, faites-les disparaître."

"Comment puis-je vous aider?" a demandé la vendeuse. Cela ne prendrait qu'un moment, puis elle pourrait continuer sa pause du matin.

"Ma seule petite-fille va se marier. J'ai besoin d'une tenue complète pour le mariage. Je veux qu'elle soit fière de moi. Dites-moi juste ce que je devrais porter."

Source : Freepik

Source : Freepik

"Vous voulez dire que vous voulez voir une conseillère en tenues de mariage ?" a demandé la vendeuse incrédule. La femme a hoché la tête et a suivi la vendeuse dans une petite pièce ovale remplie de vêtements de luxe.

"Pourquoi l'avez-vous amenée ici?" a murmuré la conseillère avec colère.

"Elle veut être habillée pour un mariage", a dit la vendeuse en rigolant et est partie.

La consultante de mariage était mannequin dans sa jeunesse et touchait toujours le regard hautain qu'elle croyait implicite. Elle a demandé à la femme de s'asseoir au petit bureau en face d'elle et a sorti un bloc-notes et un stylo.

Source : Freepik

Source : Freepik

"Tout d'abord, je dois savoir quel est votre budjet," dit-elle. Elle était impatiente d'en finir et s'est lancée droit au but.

"Je fais des économies pour cette tenue depuis l'annonce de leurs fiançailles au printemps dernier. Annie m'a envoyé un billet d'avion afin que je puisse tout dépenser pour une tenue agréable à porter."

Sa main légèrement paralysée a tiré l'enveloppe de son sac à main. "Je pense qu'il y a soixante-dix dollars ici. Vous pouvez le compter si vous voulez. Je peux tout dépenser s'il y en a  besoin."

La conseillère a rapidement compté l'argent. "En fait, il y a soixante-douze dollars. Peut-être devriez-vous aller voir dans notre boutique de vêtements d'occasion au sous-sol. Ils ont quelques robes pour environ cinquante dollars."

"J'y suis déjà allée. Miriam m'a suggéré de venir vous voir," dit-elle en souriant. "Elles ont dit que vous seriez heureuse de m'aider."

("Oh, cette Miriam. Elle adore de bonnes blagues. Attends que je puisse te faire payer r pour cela", a pensé la femme hautaine.)

À ce moment précis, la femme âgée a remarqué une robe bleu poudre. Elle s'est levée et a marché rapidement vers elle. Avant que la consultante ne puisse l'arrêter, elle a placé la robe devant elle dans un miroir.

"Bon, celle-ci me plaît. Elle est belle et pas trop tape-à-l'oeil" C'était une robe unie avec une veste à manches longues bordée juste d'un soupçon de dentelle assortie. 

"Je devrais trouver des chaussures assorties, bien sûr. Je porterai mon collier de perles. Ensuite, je les donnerai à la mariée comme un cadeau de mariage. Il appartenait à ma grand-mère. Regardez, la robe est juste ma taille !"

Source : Freepik

Source : Freepik

La consultante a dégluti. Elle ressentait soudainement un mélange de frustration, de sympathie et de colère. Comment pouvait-elle dire à cette douce vieille dame que le prix de la robe qu'elle voulait était de trois cents dollars ? Des chaussures assorties coûteraient encore soixante-quinze dollars. Parfois, la vie n'était pas juste.

Une jeune mariée magnifiquement vêtue se tenait à proximité pour regarder la scène. Elle était en train d'essayer le voile personnalisé qu'elle avait commandé pour son propre mariage la semaine prochaine.

Elle était d'une aisée qui lui avait dit de dépenser ce qu'elle souhaitait pour son mariage. Elle a interrompu la conseillère avant qu'elle puisse parler de la robe à la vieille femme.

"Excusez-moi", dit-elle en dirigeant la consultante à côté et en murmurant. "Laissez-la avoir la robe, les chaussures, tout ce dont elle a besoin. Ajoutez cela à ma facture. Dites-lui qu'elles sont en solde. Prenez juste cinquante dollars de son argent. Cela lui laissera un peu d'argent de poche et sa fierté."

"Mais pourquoi?" qa demandé la conseillère." Vous ne la connaissez même pas."

"Appelez ça un cadeau de mariage pour moi. Je n'ai jamais connu mes grands-mères. En marchant dans l'allée, je vais penser à elle et faire comme si elle était ma grand-mère."

Source: Tickld

Et voici l'histoire d'un homme sans abri qui a reçu une nouvelle chance dans la vie grâce à la gentillesse d'un étranger. Un solitaire. C'est comme ça que Mick Myers se décrit. Pas d'enfants. Jamais marié. Le seul amour qu'il a connu était sa mère adoptive.

Les postes connexes
Feb 12, 2019
Une future mariée serait apparemment furieuse à cause de la robe choisie par sa belle-mère pour son grand jour
Histoires virales Mar 21, 2019
L'infirmière vernit les ongles de la vieille femme et, voyant ce que les autres ne voient pas, décide de prendre une photo
TV Feb 27, 2019
"Ce n'est pas ma femme!": Un autre scandale dans La robe de ma vie
Feb 25, 2019
Une femme a surpris son mari au lit avec une autre femme