Fusillade à Strasbourg: On sait ce que le tueur a crié durant son attaque

L'homme qui a fait feu sur la foule à Strasbourg s'est écrié "allahou Akbar" avant de passer à l'acte.

Le procureur de la République de Paris a confirmé que la tragédie survenue à Strasbourg est une attaque terroriste. Il se base sur le mode opératoire du tireur et sur le fait qu'il ait crié "allahou Akbar" avant d'ouvrir le feu.

On peut donc dire qu'il s'agit bien d'une attaque terroriste "au regard du lieu ciblé, du mode opératoire, de son profil". D'après les informations partagées par le procureur de la République de Paris des témoins l'ont entendu crier "allahou Akbar" juste avant de passer à l'acte.

Source: Youtube / France 3 Grand Est

Source: Youtube / France 3 Grand Est

Suite à la tragédie, une enquête a été ouverte pour "assassinat, tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteur terroriste".

Malheureusement le suspect n'a pas encore été interpellé et les forces de l'ordre font de leur mieux pour l'appréhender.

Source: Youtube / AFP

Source: Youtube / AFP

C'est ce mardi aux environs de 20 heures que l'homme armé est arrivé dans le centre de Strasbourg. "Il a à plusieurs reprises ouvert le feu avec une arme de poing et utilisé un couteau. Faisant face à 4 militaires de l'opération Sentinelle, il a tiré dans leur direction et a essuyé des tirs de ripostes qui l’ont blessé au bras."

Deux personnes ont malheureusement perdu la vie dans l'incident et une troisième est en état de mort cérébrale. C'est à bord d'un taxi que le terroriste s'est enfui et il est descendu après environ 10 minutes de trajet.

Les forces de l'ordre ont réussi à retrouver son domicile mais il n'y était bien évidemment pas. Ils ont cependant découvert une grande défensive, des couteaux et des munitions. 

"De nombreuses investigations pour localiser le fugitif sont en cours, plusieurs perquisitions dans des lieux que celui-ci est susceptible de fréquenter ont été menées", a précisé le procureur de Paris. Quatre proches du mis en cause, dont le père, la mère et deux frères selon nos informations, ont été placés en garde à vue cette nuit.

 Le suspect âgé de 29 ans était déjà connu par les autorités et avait d'ailleurs été fiché S en 2015. Suivi de près par les services de la DGSI qui redoutait sa radicalisation, il n'avait rien fait qui laissait présager un tel passage à l'acte.

Les postes connexes
Dec 12, 2018
Une fusillade à Strasbourg: Tout sur l'auteur de 29 ans orchestrant une attaque épouvantable
Dec 13, 2018
Fusillade à Strasbourg: Chérif Chekatt, 29 ans, a déjà 27 condamnations pénales
Dec 14, 2018
Cherif Chekatt: ce que le présumé tueur a dit au chauffeur de taxi après l'attaque de Strasbourg
Jan 21, 2019
Un homme a été arrêté suite à son intention présumée d'atteindre à la vie des passagers d'un Métro de Paris