Qui était "Bartek", 35 ans, victime de la fusillade à Strasbourg

Victime de l’attentat à Strasbourg, Bartek a succombé suite à une mort cérébrale ce dimanche dernier. Ses proches parlent de lui.

Ce dimanche 16 décembre, Barto Pedro Orent-Niedzielski, appelé par ses amis Bartek, est parti après 5 jours de combat sur son lit d’hôpital à Hautepierre.

«Sa peau était douce et chaude, il respirait tout seul. Les médecins ont eu beau nous expliquer qu’il était en état de mort cérébrale, on n’arrivait pas bien à réaliser. C’était un peu violent. On ne pouvait espérer qu’un miracle»

explique Claire Audhuy, une amie qui était à son chevet avant sa mort.

Sa mort a été annoncée plusieurs fois sur les réseaux sociaux. Les internautes ont d’abord appris la nouvelle par son ami Luc Arbogast qui est un ancien candidat de The Voice. Les jeunes hommes sont amis depuis l’an 2000.

Son frère Jacub a aussi annoncé son départ sur Facebook.

«Mon frère Barto vient de nous quitter. Il vous remercie pour tout votre amour et pour la force que vous lui avez apporté. Il sera toujours là, à veiller sur nous et continuera à nous transmettre sa joie»

écrit-il.

D’après les récits, c’était un jeune homme merveilleux, qui rassemble en lui seul tous les caractères positifs qu’un homme puisse avoir. Et il avait aussi beaucoup d’amis.

BARTO, UN JEUNE HOMME TRÈS ENGAGÉ

Bartek se battait pour plusieurs causes, comme droits des LGBT, culture yiddish, radios associatives, écologie et musique.

«Barto était un hyperactif. Il était toujours investi dans un projet »,

raconte Luc Arbogast, participant dans The Voice saison 2.

«Il y a des gens qui ont de l’or dans les mains, toi tu avais de l’or dans le cœur.  Tu étais un modèle de bonté et d’ouverture vers autrui. Un modèle unique»

a écrit Lion Wurms sur Facebook.

Ce dernier est le président d’un festival de bande dessinée dont Barto faisait partie.

Le frère de Jacob présentait aussi une émission radio avec le journaliste Antonio Megalizzi. Ce dernier a aussi été touché par les balles de Chérif, et en a perdu la vie.

BARTO ÉTAIT POLYGLOTTE

Bartek parlait 7 langues. Le jeune homme vient en fait de Katowice en Pologne, et c’était à l’adolescence qu’il était arrivé en France avec sa mère. Barket était déjà meilleur en langue, alors qu’il n’était encore que lycéen.

«Au lycée, déjà, il était très bon en langues vivantes»

raconte un de ses camarades du lycée.

En effet, Bartek parlait l’anglais, l’italien, le hongrois,le français, le yiddish, le russe, en plus de sa langue natale.

LUC ARBOGAST ANNONCE LA MORT DE BARTEK

Un énorme choc pour le musicien. Il a annoncé à ses abonnés qu’il viennait de perdre un ami très cher.

Le jeune homme était âgé de 35 ans, et a reçu une balle dans la tête lors de l’attentat à Strasbourg.

Bartek est l’ami de Luc depuis plus de 18 ans.

Face à ce tragédie, l’ancien candidat de The Voice décide de s’absenter des réseaux sociaux.

Les postes connexes
Dec 18, 2018
L'attaque à Strasbourg: une cinquième personne meurt de ses blessures
Dec 13, 2018
Attaque à Strasbourg: un ami de Luc Arbogast (The Voice) est "entre la vie et la mort"
Dec 14, 2018
Un gilet jaune tué par un camion, des victimes de la fusillade à Strasbourg, Paroles effrayantes de Cherif Chekatt: Points forts de la journée
Dec 18, 2018
5e décès de l'attaque à Strasbourg, Les parents de Chérif Chekatt témoignent, Laura Smet partage une photo de son mariage: Top de la journée