'L'humanité est une espèce ratée': Arielle Dombasle réagit aux commentaires négatifs en direct

Les voeux de bonne année 2019 de la célèbre Arielle Dombasle ont fait beaucoup parler d'eux mais ils n'ont pas fait l'unanimité.

Arielle Dombasle est connue pour son extravagance et sa bonne humeur. Elle a décidé de partager ses voeux de bonne année dans une vidéo plutôt inattendue qui a déclenché de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Source: YouTube/ Voltage

Source: YouTube/ Voltage

Vêtue d'une robe colorée, la chanteuse de 65 ans se met à entonner la chanson "C'est magnifique" de Peggy Lee tout en dansant. Bien que pleine de joie, cette vidéo n'a pas semblé toucher le coeur de tout le monde.

Source: YouTube/ Voltage

Source: YouTube/ Voltage

De nombreux internautes y ont réagit, certains amusés, d'autres sceptiques et d'autres enfin tout simplement moqueurs. La chanteuse a entendu parler de ce "buzz" autour de de ses voeux mais ne s'est pas vraiment intéressé personnellement aux réactions des internautes.

Source: YouTube/ Voltage

Source: YouTube/ Voltage

Elle est cependant passée dans l'émission de radio "Show De Luxe" et elle a répondu aux questions de l'animateur Jordan de Luxe qui est revenu sur le sujet.

Il a notamment tenu à parler de la réaction de Guy Carlier à ces voeux de bonne année qui n'a pas été des plus plaisante, bien au contraire. Mais l'artiste ne s'est pas laissée faire et sa réponse a été des plus piquantes.

"Merci, merci madame pour ce sketch désopilant de l'aïeule milliardaire qui n'a pas encore dessoûlé du réveillon et qui fait l'andouille en titubant dans son riad marocain pour faire marrer les pauvres de Tanger accrochés à sa grille" a en effet écrit Guy Carlier sur Twitter. Une déclaration cinglante qu'Arielle Dombasle n'a pas comprise.

Elle a réagit en disant: "Mais est-ce que lui même n'est pas terriblement violent? Et avant tout contre lui-même, car, il n'y a qu'à le regarder ce pauvre être... pour se dire qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond".

Il semblerait que le ton soit donné entre le chroniqueur et la chanteuse...