Yann Moix donne les premiers commentaires dans sa défense après une dispute sur les femmes de plus de 50 ans

Invité sur le plateau d'On n'est pas couché, Yann Moix a tenté de donner ses premières explications tout en se défendant après avoir occasionné la polémique après sa déclaration sur les femmes de 50 ans.

Dans un récent numéro du magazine Marie Claire, Yann Moix s'était déclaré "incapable d’aimer une femme de 50 ans" car il trouve son corps est trop vieux par rapport à celui d'une jeune femme de 25 ans qu'il perçoit comme extraordinaire.

Certes, une telle déclaration a choqué et même agacé de nombreuses femmes telles que Valérie Damidot, Élodie Gossuin et Énora Malagré.

D'ailleurs cette dernière avait suivi le même chemin que les autres femmes qui se sont senties concernées en exprimant ses sentiments sur son compte Twitter.

"Le corps des femmes de 50 ans n'est pas extraordinaire" selon  #YannMoix .  #sexisme   #mysoginie   #ineleganceinfinie . C'est le fond du seau là.  #honteux .  #ettoncorpsatoionenparle  ? etatoutagepourlecoup .  #honteux   #mamerea60ansetestuncanon", écrivait-elle sous une photo de l'interview de Yann Moix au magazine Marie Claire, le 7 janvier dernier.

Yann Moix se défend

Avec le flot de commentaires et d'attaque que reçoit l'écrivain sur les réseaux sociaux et même dans les autres formes médias, Yann Moix s'est trouvé dans l'obligation de présenter une explication de ses propos en sa propre défense.

C'est en tout cas ce qu'il a tenté de faire alors qu'il était reçu sur le plateau d'On n'est pas couché, ce samedi 12 janvier.

En effet, étant revenu sur le tollé qui est issu de son interview au magazine Marie Claire, durant laquelle il avait affirmé être "incapable d'aimer une femme de 50 ans", il a essayé de faire le point sur la situation tout en faisant référence à une autre entrevue qu'il avait accordée à un autre magazine qui se nomme Technikart.

Durant cet entretien, l'ex-chroniqueur d'On n'est pas couché avait en fait dit qu'il existe des femmes de 50 ans "qui sont merveilleusement belles" car, selon lui, il n'y a pas d’âge pour la beauté d'une femme. Ensuite, l'écrivain a abordé sa propre difficulté d'accepter son âge.

"C’est un problème personnel : ne pas pouvoir accepter son âge à soi. Mais j’accepte très bien l’âge des autres ! Je ne dirai jamais qu’une femme de 50 ans n’est pas désirable, pas belle, ce serait une aberration", révélait-il dans les colonnes du magazine Technikart trois semaines plus tôt.

Mais même ces mots ont provoqué une tempête d’émotions négatives chez les utilisateurs. Êtes-vous d'accord avec lui?