Première famille transgenre de deux générations, intimidée pour avoir laissé leur fils de cinq ans être une fille

Les parents d'un enfant transgenre sont fortement critiqués pour leur décision d'autoriser leur enfant à porter une robe.

Selon le Daily Mail, Jody, 21 ans, et Greg Rogers, 27 ans, se sont rencontrés sur un site de rencontre en ligne il y a des années et se sont mis en ensemble. Puis, Jody a donné naissance au premier enfant du couple, Jayden. Mais Greg n'était pas le père.

C'est parce que Greg est un homme transgenre. On aperçoit même une barbe sous sa coiffure courte. Greg n'est pas le premier homme transgenre en Grande-Bretagne, mais il est peut-être le premier à avoir un enfant transgenre.

Ayden, cinq ans, est né petit garçon. Après s'être rétabli d'une chirurgie de l'oreille due à une surdité partielle, il a réalisé qu'il voulait être une fille. Son nom unisexe a facilité la transition.

Cependant, la situation a été une épreuve difficile pour la famille. Les parents ont été accusés d'avoir forcé l'enfant à changer de sexe.

Même s'ils ne l'avaient pas forcé, on leur reprochait encore de lui avoir permis de porter des robes. La cyberintimidation qu'ils ont subie était dure et impitoyable.

Greg insiste sur le fait que ce n'est pas de sa faute et qu'il a pris des mesures pour clarifier la question.

Il a expliqué :

"Je ne pense pas qu'il n'y ait une seule personne transgenre sur la planète qui pousserait une telle chose sur un enfant. On ne peut pas réparer la société, mais on peut aider Jayden à être heureuse avec qui elle est".

Il a continué :

"Nous avons demandé l'avis d'un professionnel car Jayden avait quatre ans quand tout a commencé. Nous avons contacté des professionnels de GP, l'école, qui nous ont offert leur aide".

"Il prétend qu'il ne le souhaiterait à personne d'autre. Jayden ne sait même pas que son père est transexuel. Ayant vécu cela moi-même, j'ai des émotions contradictoires à propos du fait qu'elle ait décidé qu'elle ne voulait pas être un garçon. Ce n'est pas une vie facile. C'est ridicule. C'est ridicule. Jayden ne sait rien de mon passé. Elle me connaît sous le nom de "papa""

Le couple dit que le changement de l'enfant ne change en aucun cas leur amour pour ce dernier. Pour l'instant, Jayden choisit toujours de porter des vêtements de filles.

La jeune enfant a désormais de longs cheuveux et aime se peindre les ongles. Mais l'ancien Jayden manque parfois à sa mère.

Elle a dit :

"Il m'a probablement fallu six mois pour commencer à accepter que c'était ce que Jayden voulait vraiment. Mais ça a été comme un processus de deuil pour moi. Avoir un fils me manque et, bébé, Jayden ressemblait tellement à un garçon. Je regarde des photos de lui maintenant, dans ses petits costumes, et c'est comme une autre personne".

Brandy Rose est une autre transexuelle qui se sent très différente. Malheureusement, elle est traitée comme une paria partout où elle va.

En août dernier, la fillette de 12 ans et sa famille ont décidé de déménager à nouveau. Ils en avaient assez vécu à l'école secondaire Achille, en Oklahoma.

Là-bas, Rose a été intimidée pour avoir utilisé les toilettes des filles. La même chose s'est produite à leur ancienne résidence à Sherman, au Texas.

La mère de Rose dit qu'elle ne se sent plus en sécurité dans le coin. Bien qu'elle en soit frustrée, elle pense que c'est le mieux pour sa fille.

Malgré ces situations, il y en a beaucoup qui font des choses inspirantes pour la communauté transgenre.

En décembre 2018, Angela Ponce est devenue la première femme transgenre à participer au concours Miss Univers. Elle représentait l'Espagne à l'événement.

Bien qu'elle n'ait pas gagné, Ponce a été stupéfiante. Elle portait un magnifique bikini rose pour le tour en maillot de bain. Elle montrait sa silhouette élancée et sa poitrine pleine.

Comme prévu, il y a eu beaucoup de critiques en ligne. D'autres ont exprimé leur soutien et leur inspiration pour l'apparition de Ponce dans le spectacle.

Quelle que soit sa position, une démonstration d'amour et de positivité vaut mieux que des paroles cruelles.