Une jeune fille de 15 ans décède à cause du "syndrome de Rapionce" et ses parents déclarent qu'ils ne savaient pas qu'elle en souffrait

Une ingestion compulsive de cheveux a entraîné la mort d'un adolescent de Monclova, au Mexique.

La trichophagie ou "syndrome de Raiponce", était le diagnostic post-mortem qui a été donné aux parents de Katia Jatiri, après le décès de leur fille à l'hôpital de l'Institut mexicain de la sécurité sociale.

La fille de 15 ans a été admise dans le centre de santé dans un état critique et il a été révélé qu'elle avait au moins un kilo de cheveux dans l'intestin.

Avant de connaître la véritable raison de la mort de la jeune fille, ses parents ont accusé le personnel de l'hôpital de négligence, mais après l'enquête du Bureau du Procureur, il a été déterminé que la jeune fille souffrait de malnutrition et d'anémie graves.

Quand elle est morte, Katia ne pesait que 20 kilos, l'enquête se concentre maintenant sur les parents de la fille.

En outre, les médecins ont indiqué que Katia avait accumulé des cheveux dans ses intestins, qu'elle avait apparemment commencé à manger il y a 10 ans, mais les parents ne s'étaient pas rendu compte qu'il s'agissait d'un problème grave.

La trichophagie, ou syndrome de Rapunzel, est une affection secondaire de la trichotillomanie, une habitude de s'arracher les cheveux et de les ingérer.

L'autopsie a montré que la jeune fille avait fait une septicémie suite à la rupture de son intestin, bloqué par environ un kilo de cheveux.

À présent, les parents peuvent être accusés de non assistance à personne en danger bien qu’ils aient déclaré ne pas être au courant des problèmes auxquels leur fille était confrontée.

LA MALADIE

Le syndrome de Rapunzel affecte les jeunes femmes et se caractérise par l'ingestion des cheveux, des sourcils et des cils.

Les personnes souffrant de trichophagie ou du syndrome de Rapunzel ingèrent leurs cheveux. C'est une affection secondaire de la trichotillomanie, l'habitude récurrente de tordre les cheveux jusqu'à ce qu'ils se détachent.

Récemment, une Américaine a dû subir une opération chirurgicale pour enlever une énorme boule de poils qui obstruait son intestin.

UNE MALADIE QUI PEUT S'AVÉRER FATALE

Dans un autre cas similaire, Jasmine Beever, qui a étudié la santé et la beauté au Lincolnshire Regional College, s’est effondrée en raison d’un grand inconfort au milieu de ses cours. Elle s’est donc retirée pour se reposer, mais après avoir été aggravée, elle a dû être transférée à l’hôpital. .

La jeune fille de 16 ans est entrée au centre de santé avec une péritonite, terme médical qui désigne l'inflammation de la membrane qui tapisse la paroi abdominale et recouvre les organes abdominaux et qui est généralement infectieuse.

Tout s'est avéré être un syndrome de Rapunzel, car la jeune femme avait des cheveux accumulés dans son système digestif.