Un adolescent de 15 ans grièvement blessé raconte pourquoi il a participé à la manifestation des Gilets Jaunes

Lilian, l’adolescent de 15 ans, qui avait été blessé en marge d’une manifestation, s’est confié à France 3 Alsace. Ce jeune garçon avait été blessé à la mâchoire surement à cause d’un tir de flashball. Pourtant, il souligne le fait qu’il n’avait pas participé à la manifestation.

C’est lors d’une manifestation des gilets jaunes à Strasbourg que Lilian avait été blessé à la mâchoire.

"Je vais garder ces broches six semaines..."

Pourtant, ce samedi 12 janvier, il n'a pas participé à la manifestation et n’a rien d’un casseur, selon ses dires.

"J'étais aux Halles, pour acheter une veste. On a entendu des cris, on est allés voir. Mon ami s'est rapproché. Je lui ai dit qu'il fallait pas rester ici, qu'on allait nous prendre pour des gilets jaunes. [...] Je sais pas trop ce que les gilets jaunes veulent. J'y connais rien."

Avait-il confirmé.

LILIAN BLESSÉ SANS ÊTRE UN GILET JAUNE

La mère du jeune garçon s’était confiée à ce sujet

"Je peux comprendre que la police ait tiré : c'est un accident, il faisait ses courses et ne manifestait pas, ça peut arriver. Ce que je leur reproche, c'est qu'ils n'avaient pas à dire que c'était un manifestant. Fallait d'abord qu'ils vérifient : il a 15 ans.

Donc quand ils apprennent qu'ils ont tiré sur un enfant de 15 ans, par accident, il faut d'abord qu'ils sachent qui c'est, qu'est-ce qu'il faisait là."

Puis, elle poursuit avec : 

"Vous savez, être considéré comme manifestant, c'est comme un casier judiciaire. Et ça peut détruire une vie.

Sa peur, c'est d'être pointé du doigt au lycée comme manifestant. Vous savez comment ça se passe: aujourd'hui, tout se fait sur les réseaux sociaux. Il y est inscrit sous son nom. Je ne veux pas que lorsqu'il recherchera un stage, on ne le prenne pas car il est étiqueté comme manifestant."

Les témoins ainsi que ses parents confirment que Lilian avait été touché par un tir de lanceur de balles de défense. Pourtant, Lilian n’a pas pu déterminer d’où cela venait à cause du gaz lacrymogène.

"Après avoir gardé les broches et bu du liquide pendant six semaines, j'aurai normalement une rééducation et je pourrai remanger... retrouver mon nerf. Ma mâchoire. Mon visage. Pour récupérer ma mâchoire, ça devrait aller. Mais pour mon nerf, c'est pas sûr."

Avait confié Lilian et s’adressa à la justice

"Pour qu'on arrête de dire que je suis un casseur."

Il faut dire que le mouvement des gilets jaunes a déjà fait de nombreux blessés jusqu’à maintenant.

Donnant ainsi lieu à des scènes particulièrement émouvantes comme celle de ce gilet jaune qui a perdu un oeil et qui a tout de même fait un témoignage.