À propos AM

06 février 2019

La mère qui a "détourné le regard" alors que son petit ami frappait son fils est accusée de meurtre

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Ce jeudi, un garçon d'un an est décédé à 23 h 45 à l'hôpital Coliseum Northside, en Géorgie. Une autopsie a révélé plus tard que l'enfant était mort d'un "traumatisme crânien".

Les parents de l'enfant ont depuis été arrêtés et un mandat d'arrêt a révélé que le père avait tué le petit garçon en le frappant.

A'kym Malek Henderson, 21 ans, et Jaimie Lynn Howard, 20 ans, de Macon, ont été arrêtés après la mort de leur enfant, King Henderson, 1 an, la semaine dernière. Le petit garçon a été transporté à l'hôpital où il est mort.

Le bureau du shérif du comté de Bibb a déclaré que Henderson a été arrêté après que les adjoints ont été convoqués à l'hôpital à 1h13 du matin vendredi.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Selon un communiqué de presse du bureau du shérif, King a été trouvé inconscient par Howard qui l'a ensuite emmené d'urgence à l'hôpital.

"Au moment où l'enfant a été vu par le personnel de l'hôpital, il n'y avait aucune blessure visible."

Chargement...

Annonces

L'hôpital a pratiqué une autopsie par GBI sur King et a constaté qu'il avait un traumatisme crânien. Un constat fait par le légiste adjoint du comté de Bibb, Lonnie Miley.

Le communiqué ajoutait :

"Après une enquête plus poussée sur l'incident, on a découvert que l'enfant avait été frappé à la tête par son père."

Chargement...

Annonces

Sa prétendue mère Howard était présente lors des coups mais a choisi de ne pas fournir de soins médicaux pour le garçon avant qu'il ne perde connaissance. Le mandat d'arrêt dit qu'elle a "choisi de détourner le regard".

La mère du garçon a révélé que Henderson l'a frappé à la tête plusieurs fois. L'enfant s'est retrouvé avec de multiples fractures du crâne, un cerveau enflé et des hémorragies internes.

Chargement...

Annonces

Howard a d'abord "tenté de dissimuler cet incident en déclarant d'abord qu'elle n'a été réveillée que par la victime qui avait du mal à respirer". Les amis du couple ont partagé qu'ils semblaient être dévoués à l'éducation de leur fils.

Le demi-frère d'Howard, Aaron Beaver, a dit que les parents avaient "mis ce bébé sur un piédestal" et qu'ils avaient même cessé de sortir le soir quand il est né. Il a ajouté :

"Elle a le cœur brisé depuis que c'est arrivé. Elle est à fond sur elle-même."

Chargement...

Annonces

La mère du garçon a apparemment dit aux membres de sa famille qu'elle voulait que son fils soit incinéré. Elle a demandé que ses cendres soient mises dans un sablier qu'elle portera autour de son cou.

Chargement...

Annonces

Henderson et Howard sont en prison dans le comté de Bibb, sans possibilité de payer une caution.

Quiconque possède des renseignements est prié de communiquer avec le bureau du shérif de Bibb au 478-751-7500 ou d'appeler Échec au crime régional de Macon au 1-877-68CRIME.

Quiconque soupçonne qu'un enfant est victime de mauvais traitements peut appeler la ligne d'assistance téléphonique nationale Childhelp au 1-800-4-A-Child ou au 1-800-422-4453, ou se rendre à www.childhelp.org. Tous les appels sont gratuits et confidentiels.

Chargement...

Annonces

En 2017, Liam Deane, 22 ans, a été reconnu coupable de meurtre après avoir admis avoir tué sa fille, Luna, le 10 juillet de la même année, en la secouant et en la frappant parce qu'elle "n'arrêtait pas de pleurer".

Deane a été retrouvé mort en prison et un autre prisonnier, John Westland, alors âgé de 28 ans, a été accusé de son meurtre. Il a comparu devant le tribunal de première instance de Leeds où il a été placé en détention provisoire.

Chargement...
Chargement...

Annonces

AmoMama.fr ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d’automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d’aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d’éviter que quiconque ne soit blessé. AmoMama.fr s’élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d’abus, d’inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d’abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.