Les Grandes Gueules : une femme avoue en direct que François Berléand a raison sur les gilets jaunes

À la veille de leur treizième journée de manifestation, les gilets jaunes ne suscitent plus autant la sympathie de tout le monde.

Depuis quelques jours, beaucoup de gens grognent contre ce mouvement et beaucoup ont commencé à monter le ton, à l'image de l'acteur, François Berléand.

Lors de son passage dans l'émission On refait la télé, l'acteur n'a pas mâché ses mots, et s'en est pris directement aux gilets jaunes.

Il déclaré être exaspéré par leurs revendications, et cerise sur le gâteau, il affirme être en désaccord avec ce mouvement depuis le tout début.

«Tout le monde est lâche. On voit qu'il y a 90% des Français qui soutiennent les gilets jaunes et puis deux semaines après il n'y en a plus que 80, puis 70... Moi, depuis le début, ils me font chier les gilets jaunes.»

Il a tenu à mettre l'accent sur tous les compromis déjà effectués par le gouvernement, notamment les 10 milliards d'euros débloqués, la mise en place du grand débat national, et il trouve dommage que cela ne soit pas encore assez.

Il a été catégorique en affirmant que beaucoup de Français étaient du même avis que lui mais se retenait de le dire au grand jour.

«J'en ai rien à foutre. Il y a des gens qui pensent comme moi aussi. Et c'est bien dommage que personne ne le dise, car je pense que c'est une grande majorité de gens qui n'ont peut-être pas la parole pour dire stop aux gilets jaunes. (...) C'est ma liberté. Je suis comme ça et puis je serai toujours comme ça»,

a t il rétorqué au journaliste de l'émission qui lui a fait remarqué qu'il était une des rares personnes  à tenir des propos assez virulentes en direct à la télé.

Après ces déclarations, les réactions ne se sont pas fait attendre, à l'exemple de Laeticia, une auditrice de RMC, qui avoue aussi en avoir marre des gilets jaunes.

Cette habitante des Alpes-Maritimes a déclaré qu'elle ne voyait pas d'un bon oeil le mouvement.

"Je suis artisan, je gagne ce que je fais de mes mains. Et je gagne bien ma vie parce que je travaille beaucoup. Je ne me sens pas “gilets jaunes” du tout.

Maintenant le problème c’est qu’on en arrive à se sentir regardé de travers dès qu’on gagne correctement sa vie, sans être héritier de qui que ce soit.

J’en ai un peu marre de toute cette violence. On ne sait plus vraiment ce qu’ils veulent, on voit qu’ils cassent, ils manifestent contre les flashballs. Je suis un peu comme François Berléand j’en ai ras-le-bol, ça n’a plus de sens."

Mais cette auditrice blâme surtout le fait d'être pointé du doigt lorsque l'on est pas d'accord avec les gilets jaunes.

"Autour de moi je n'ai que des gens qui sont d'accord avec les gilets jaunes. Et il vaut mieux car il faut savoir que vous êtes menacés de mort si vous n'êtes pas "gilet jaune". C'est quand même hallucinant."

Une cadre travaillant dans la fonction publique, Zohra Bitan, face à ces remarques, a tenu à préciser qu'il existe plusieurs cas concernant les travailleurs et qu'il ne fallait pas les mettre dans le même panier.

"Il y a aussi des personnes qui travaillent beaucoup mais qui gagnent très peu. "Il ne faut pas les mépriser".

Après le passage très remarqué de François Berléand à la télé, plusieurs internautes ont réagi et lui ont envoyé des messages sur Twitter, sauf que l'acteur n'a pas de compte.

Et c'est sur le compte de François "Berland", un journaliste résidant au Pays basque que tout est retombé.

Les postes connexes
Gilets jaunes Mar 06, 2019
Pierre Arditi exprime son soutien à François Berléand en raison du tumulte dans les médias sociaux
Feb 12, 2019
François Berléand parle pour la première fois des gilets jaunes d'une manière très grossière
Feb 12, 2019
Josiane Balasko réagit aux propos scandaleux de François Berléand sur les Gilets jaunes
People Feb 12, 2019
Le "double" de François Berléand reçoit des insultes sévères de la part des gilets jaunes qui n'ont pas remarqué la différence