Les Gilets jaunes sont menacés par la police, après avoir refusé d'enlever leur Tour Eiffel dans le Var

Les Gilets jaunes sont au meilleur de leur forme. Ceux qui attendaient leur chute peuvent continuer à se morfondre, car ils viennent de démontrer que leur mouvement n’est pas près de s'essouffler comme beaucoup l’ont prédit.

Pour redorer leur image et consolider la continuité de leur mouvement ils se sont lancés dans la construction d’une tour Eiffel située dans le Var, sur le rond-point du péage de l'autoroute du Cannet-des-Maures.

L'édifice fait plus de 11 mètres et a nécessité au total 550 palettes de bois.

Le but des Gilets jaunes était de clarifier leur position en tant que “bâtisseur“et non “casseur“ :

“Avec ces œuvres nous faisons la démonstration que nous ne sommes pas des casseurs, mais bien des bâtisseurs, c’est une œuvre collective, un travail en commun qui ramène la capitale dans le Var et qui symbolise notre volonté de ne rien lâcher sans violence et sans casse”.

C'est sur la parcelle de terrain attenant le péage où s'étaient rassemblés les Gilets jaunes, qu'ils ont inauguré ce lundi, devant la presse, leur chef-d’œuvre.

Malheureusement, une injonction de la préfecture vient les contraindre à évacuer au plus vite les lieux au plus tard le 28 février.

Ce qui risquerait d’envenimer la situation déjà très tendue avec la police.

Actuellement, 467 cas de violence orchestrés par les forces de l'ordre envers les manifestants ont été signalés à l’IGPN (Inspection générale de la police nationale).

En début de semaine, une trentaine de blessées lors des manifestations à Toulouse ont décidé de faire une pétition dénommée “un appel des blessées de Toulouse“ pour exiger le retrait des policiers qui n'ont ni effectué ni reçu une formation sur le maintien de l'ordre au préalable.

Mais aussi d'interdire définitivement et sans délai l’utilisation des armes tels que : les Flash-Ball, les lanceurs de balles de défense (LBD) et les grenades GLI-F4.

L’avocate Claire Dujardin a conclu que :

”Le mouvement des Gilets jaunes a donné lieu à une répression policière et judiciaire sans précédent",

le mouvement des Gilets jaunes se veut pacifique.

Malheureusement, certains individus causent toujours des débordements qui conduiraient à la destruction des biens d'utilité publique et même des actes de violences gratuites envers tout ce qui pourrait s'apparenter aux représentants des forces de l'ordre.

Les postes connexes
Dec 28, 2018
La police a ciblé 48 enquêtes pour des actes de violence sur des gilets jaunes
Macron Mar 18, 2019
Gilets jaunes: Une vidéo inquiétante montre un homme dans un fauteuil roulant ciblé par un projectile de grenade lacrymogène
Dec 24, 2018
Provocation ou légitime défense: les gilets jaunes se battent avec la police sur les Champs-Élysées
Gilets jaunes Mar 17, 2019
Gilets jaunes : les dégâts lourds de l'Acte XVIII à Paris, 11 blessés, le Fouquet's incendié