Fâché, Jean-Marie Bigard dit qu'il a été renvoyé après sa blague polémique : l'organisateur lui répond

L'organisateur de la tournée estivale dans les Alpes-Maritimes et le Var a répondu à Jean-Marie Bigard après que ce dernier ait dit sur Twitter que 49 dates de son spectacle ont été annulées suite à sa blague polémique sur le viol dans TPMP.

L'humoriste Jean-Marie Bigard avait suscité la polémique sur le plateau de Touche pas à mon poste! sur C8, en racontant une blague sur le viol. De ce fait, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a été pris à partie par de nombreux téléspectateurs dans la foulée.

Ainsi, Jean-Marie Bigard est revenu ce lundi 4 mars, dans une vidéo postée sur Twitter, ou il déclarait qu'il a appris que près d'une cinquantaine de ses spectacles initialement prévus cet été venait d'être annulée après la blague sur le viol qu’il a faite en direct.

"Je suis détruit, mes chers amis, a-t-il expliqué. Je viens de prendre un coup de barre à mine sur la tête. Je devais faire la tournée Var Matin cet été. 49 dates. C'était tout mon été de travail. Et je viens d'apprendre il y a trois quarts d'heure que je suis viré", lâche-t-il.

Ensuite de viser Jean-Marc Pastorino, organisateur de cette tournée et PDG du groupe Nice Matin:

"Lui, il a écouté trois abrutis, qui ont été choqués par une blague que je raconte depuis trois ans à la télé et à la radio. Tout d'un coup, il me jette comme une merde de cette tournée."

RÉPONSE DE L’ORGANISATEUR DE LA TOURNÉE

Cette vidéo a certainement attiré l'attention de Jean-Marc Pastorino qui a adressé une réponse à l'humoriste, sur le site de Nice Matin. Toutefois, dans sa réponse, on peut constater que sa version diffère bien de celle de Bigard.

"Jean-Marie Bigard a effectivement été approché, comme beaucoup d'autres artistes, dans le cadre de notre tournée estivale organisée dans les villages des Alpes-Maritimes et du Var. Aucun contrat, ni promesse n'ont été signés avec Jean-Marie Bigard. Seulement des discussions ont eu lieu", a déclaré le PDG du groupe Nice-Matin.

Et s'il s'est gardé de faire part des raisons de cette annulation, Jean-Marc Pastorino a indiqué que "le nom de l'artiste qui sera la tête d'affiche de ce spectacle gratuit et familial sera dévoilé très prochainement".

Définitivement, cette blague de mauvais goût risque de coûter très cher à celui qui s'est dit "choqué" par les propos polémiques de François Berléand sur les Gilets jaunes le 9 février dernier dans l'émission On refait la télé. Affaire à suivre.