Geneviève de Fontenay tacle Emmanuel Macron : "Il avait une banque à la place du coeur"

Lors d'une interview avec le Journal du Centre, Geneviève de Fontenay a donné son avis concernant la politique. Durant ses déclarations, la dame a parlé ouvertement de sa relation avec Emmanuel Macron mais aussi de son bon vouloir de représenter les Gilets Jaunes dans un cadre politique.

Quand il s'agit de donner son avis, l'ancienne organisatrice de Miss France a bien des mots à dire. Quel que soit le sujet de discussion ou de qui on parle, Geneviève est toujours à l'aise.

Durant l'interview, la dame parle du président de la République et de la proximité qu'ils ont. À commencer par le fait qu'elle l'appelle avec son prénom :

"Je l'appelle Emmanuel"

Geneviève affirme également que le président lui a donné son numéro personnel. Avec le numéro, elle discute de temps à autre avec le président par SMS. Elle dit aussi que des présidents qu'elle a connu, seul Macron lui a donné son numéro.

"J'en ai connu des présidents de la République, mais c'est le premier qui m'a donné son portable. Son numéro n'a pas changé depuis son élection".

Quand on a interrogé l'ancienne patronne de Miss France de ce qu'ils pouvaient bien se dire dans leurs SMS, elle a évoqué les sujets d'actualité :

"J'évoque avec lui tous les sujets d'actualité, comme la taxe d'habitation, la non taxation des gens les plus riches"

Une autre qui a également un peu surpris c'est quand elle disait que le président avait une banque à la place du coeur.

Malgré cela, Mr Macron ne semble pas être gêné des propos de Geneviève. Une fois, la dame lui a demandé si elle devait arrêter, il lui a répondu :

"Non, non, continuez".

Durant la suite de l'interview, le sujet des Gilets Jaunes a été abordé. Pour Geneviève, le mouvement a sa place en France mais condamne les actes des "casseurs ou d'antisémites".

"je lui ai souvent dit qu'il avait une banque à la place du coeur."

Pour elle, ce qu'il faudrait aux Gilets Jaunes, c'est une personne à sa tête qui se porterait volontaire :

"il leur faudrait un leader...Il faudrait créer un nouveau parti politique qui s'appellerait Les démocrates républicains. Je suis prête à en prendre la présidence"

Comme elle l'a dit, Geneviève échange de temps en temps des sms avec le président de la république. Une fois, Geneviève de Fontenay a envoyé un texto glacial au président, Emmanuel Macron. Le contenu du message a été dévoilé par le magazine Jean-Marc Morandini.