Anaïs, une maman de 32 ans décède le lendemain de son accouchement à Montauban, une autopsie va être faite

Mardi 19 mars au matin, une jeune femme de 32 ans a accouché d'un petit garçon à la clinique du Pont de Chaume, à Montauban. Malheureusement, elle est décédée le lendemain.

Les raisons de la cause de la mort d'Anaïs, cette femme travaillant dans une entreprise d'intérim et pompier volontaire de 32 ans, restent pour l'instant un mystère.

La jeune femme s'est rendue lundi à la maternité de la clinique située à Montauban après avoir ressenti les premières contractions avant d'accoucher. Le gynécologue chargé de son dossier depuis le début de sa grossesses, et les sages-femmes l'ont tout de suite prise en charge à son arrivée.

Le lendemain, Anaïs donnera naissance à un petit garçon après que le personnel médical ait dû provoquer son accouchement.

Ce même jour, à la fin de la journée, les choses basculent, comme l'explique Claude Porcher, la directrice de la clinique de Montauban.

"L’état de santé de la maman s’est dégradé. Jusque-là, pourtant, il n’y avait rien eu d’anormal. L’accouchement s’était bien déroulé."

La jeune femme a immédiatement été transportée au service de réanimation de la clinique, où elle finira par décéder le lendemain vers 16 heures, malgré les efforts des médecins.

L'équipe médicale dit avoir tout mis en oeuvre pour sauver Anaïs. La clinique a refusé de donner plus d'explications sur les causes de la mort de la jeune maman. Une réunion professionnelle s'est tenue afin de pouvoir analyser ce drame.

"Aujourd’hui, nous sommes en lien permanent avec la famille qui a besoin de comprendre."

La famille a porté plainte auprès du parquet de Montauban, qui a demandé une autopsie judiciaire afin de pouvoir déterminer les causes exactes de la mort d'Anaïs. Celle-ci devrait être pratiquée la semaine prochaine.

NÉGLIGENCE MÉDICAL

Dans un autre registre, un adolescent de 17 ans est également décédé au Pays de Galles, cette fois ci à cause de négligence médicale.