"J'ai perdu mon utérus" : un nouveau témoignage troublant après la mort d'Anais, 32 ans, à la clinique de Montauban

Mettre un enfant au monde n'est pas une mince affaire que ce soit avant, pendant ou après l'accouchement.

C'est à Montauban, dans la clinique du Pont de Chaume qu'un drame s'est déroulé. Une jeune femme qui venait d'accoucher est morte le lendemain, suite à une infection gynécologique.

La jeune femme en question n'avait que 32 ans et avait déjà trois enfants quand elle a rendu son dernier souffle la semaine dernière.

Après autopsie sur le corps de la défunte mère, le 25 mars, la remplaçante du procureur de Montauban, Bérangère Lacan a confirmé une infection au niveau de l'utérus.

La question est maintenant de savoir les causes qui ont amené à l'infection de la femme. Plusieurs hypothèses sont possibles. Il a été annoncé que les résultats ne devraient pas dépasser un mois pour sortir.

La remplaçante du procureur a déclaré qu'à tout moment, une information judiciaire pouvait être ouverte.

Suite au drame qui s'est déroulé, des audits sur le personnel de la clinique ont été planifiés pour la semaine.

Cette mauvaise nouvelle pour la clinique n'a pas été la fin de ses tourments. En effet, des témoignages contre celle-ci se sont succédés après la diffusion de la mort de la femme dans les nouvelles.

Une femme, après avoir entendu l'histoire de la femme décédée après son accouchement, a décidé de contacter France 3 Midi-Pyrénées pour se faire entendre.

La femme en question a raconté qu'elle a failli laissé la vie dans la même clinique durant son accouchement.

Après le témoignage de cette première femme, une autre a également contacté la rédaction pour également témoigner de son mécontentement envers la clinique.

Cette dernière s'est vue dans le témoignage de la première femme et n'a pas pu rester silencieuse.

Pour celle qui a témoigné, l'expérience dans la clinique à été un cauchemar et son traumatisme est toujours présent.  

Donner naissance à un enfant puis mourir est terrible pour une mère. L'inverse ne l'est pas moins. En effet, aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant.

Une femme a enterré trois de ses bébés et a fait une fausse couche.

Les postes connexes
Santé Mar 23, 2019
Anaïs, une maman de 32 ans décède le lendemain de son accouchement à Montauban, une autopsie va être faite
Parentalité Apr 02, 2019
Cette femme de 55 ans a donné naissance à un bébé pour sa fille, qui n'a pas d'utérus
Jan 15, 2019
Marseille: Le père de deux enfants pleure la mort subite de sa femme 2 jours après l'accouchement
Jan 25, 2019
En larmes, un homme dont la femme est morte après avoir accouchée témoigne: 'Pourquoi il ne l'a pas aidée'