Macron "a un ego surdimensionné et se sent éternel", affirme un chroniqueur des Terriens

Alors qu’un député de La République en Marche venait défendre les dernières activités d’Emmanuel Macron sur le plateau des "Terriens du dimanche", les chroniqueurs de l'émission l’ont vivement recadré, n'hésitant pas à fustiger au passage le président de la République.

Comme chaque semaine, Thierry Ardisson présentait ce dimanche 31 mars un nouveau numéro des "Terriens du dimanche" sur C8 pour décrypter l’actualité.  

L’un des sujets de discussion dans l’émission était le discours d'Emmanuel Macron sur le positionnement de l’Union Européenne face à la Chine.

Ce soir l’homme en noir recevait Bruno Bonnell, député LREM de la sixième circonscription du Rhône venu défendre les dernières activités du président Emmanuel Macron.

[La popularité de Macron chute à nouveau, la fin de la crise autour du président français n’est pas en vue. Twitter/Daily Express]

Face à l’enthousiasme de l’homme politique vis-à-vis des récentes interventions du chef de l'État sur l’Europe, Franz-Olivier Giesbert a tenu à lui faire part de ses doutes sur l’efficacité du président des Français.

"Avec ton enthousiasme Bruno, tu nous convaincrais presque. Je me demande quand même si ce n’est pas le pire recours au populisme Macron, je vais te dire pourquoi"

a lancé l’ancien directeur de publication du Point avant de poursuivre :

"Il donne le sentiment aux Français qu’il les méprise. Il a un côté tête à claque avec des phrases blessantes"

a-t-il déploré.

Mais pour l’homme politique invité, ce dernier est excusable en raison de son jeune âge :

"À 40 ans, on est éternel, et comme on est éternel, et bien on ose tout".

a-t-il essayé de justifier laction du président qu'il soutient depuis fin 2016 avant que l’ancienne chroniqueuse d’"On n’est pas couché", Natacha Polony ne monte au créneau :

"Non mais c’est hallucinant comme argument (…) Il est président de la République, il a des responsabilités. On se fout de savoir s’il a un ego surdimensionné et qu’il se sent éternel. (…) Personne n’est éternel et il y a de temps en temps la nécessité de se souvenir qu’on est mortel et qu’on est surtout au service des citoyens"

EMMANUEL MACRON EST "CREVÉ"

Même s’il n'a pas l'air d'être touché par la situation actuelle du pays, à l'abri des regards indiscrets, Emmanuel Macron soupire. Nombre de ses proches s'inquiètent de cette mauvaise passe qu'il traverse.