Affaire Quesada : Une célèbre présentatrice a avoué "ne pas regarder le casier judiciaire" des participants à ses émissions 

Quelques jours après l'éclatement de l’affaire Christian Quesada qui a profondément secoué le PAF, le temps est à l’analyse. Une animatrice de M6 a notamment reconnu qu'il y avait quelques failles dans le système de recrutement à la télé.

La nouvelle de l’arrestation de Christian Quesada pour détention d'images et de photos pédopornographiques a fait couler beaucoup d’encre au sujet de l'ex champion des "12 Coups de midi".

Le parcours de cet ancien candidat du célèbre jeu présenté par Jean-Luc Reichman tous les midis sur TF1 avait pourtant de quoi inspirer le respect mais qui prouve en même temps que les apparences peuvent être parfois trompeuses.

Après la nouvelle de sa mise en examen, plusieurs internautes ont témoigné que l'homme de 54 ans les a déjà contactées sur les réseaux sociaux. Il tentait de lancer une conversation perverse avec des jeunes filles.

Christian Quesada a publié il y a quelques mois de cela des propos compromettants, mais personne n'aurait imaginé ce qui se cachait sous ces agissements, jusqu'au jour où la police l'ait arrêté. Plus choquant encore ! Christian Quesada a déjà été incarcéré dans le passé.

Les chroniqueurs de Cyril Hanouna ont aussi abordé ce sujet brûlant avec la présentatrice de "Mon admirateur secret", Julia Vignali, l'invitée de ce lundi 1 avril.

Cette dernière a admis qu'il était parfois compliqué de bien cerner la personnalité des candidats participant à ses émissions.

"Moi, sur les émissions que je présente, on ne regarde pas le casier judiciaire"

a dévoilé en toute franchise la compagne de Kad Merad avant de poursuivre :

"On a des psychologues quand même, qui 'checkent'... Mais ça ne veut pas dire que tout est, peut-être, nickel."

Une faille dans la vérification des personnes castées qui devrait néanmoins, selon elle, être révisée suite à ce sordide incident.

"C'est complètement fou mais sûrement que ça va faire jurisprudence, que les productions vont maintenant se poser la question de qui ils 'embauchent' "

a-t-elle émis le souhait.

Dans les années 2000, Christian Quesada a été condamné pour des affaires concernant des mineurs : "corruption de mineur", "détention d'images pédopornographique", qui lui ont permis d'être condamné à deux peines de prison avec sursis. Il a également des antécédents judiciaires pour affaires de mœurs.

LA PRODUCTION DES "12 COUPS DE MIDI" S'EXPLIQUE

Les fans des "12 Coups de midi" se sont demandés comment a-t-il pu participer au jeu télévisé. La production s'est expliquée.

"Nous n'exigeons pas des candidats leur casier judiciaire. Ce n'est pas obligatoire. Et quand bien même nous les demanderions, toutes les condamnations ne figurent pas sur le document qui peut nous être fourni"

a expliqué EndemolShine.

Les postes connexes
Les 12 coups de midi Mar 29, 2019
Comment se fait-il que la production des "12 coups de midi" n'ait pas vérifié le casier judiciaire de Quesada ?
Les 12 coups de midi Apr 02, 2019
Affaire Quesada : Benjamin Castaldi témoigne sur le casier judiciaire "lourd" de Christian
Les 12 coups de midi Apr 04, 2019
Le procureur en charge de l'affaire Christian Quesada répond sur la sanction possible pour TF1
Les 12 coups de midi Apr 09, 2019
Affaire Christian Quesada : "Les 12 Coups de midi" révèle la solution pour éviter une nouvelle tragédie