80 centimes le kilo: les vendeurs de fraise tirent la sonnette d'alarme à cause des prix déloyaux

Les producteurs de fraises du Vaucluse veulent attirer l'attention du gouvernement sur la concurrence avec l'Espagne.

Le beau temps apporte son lot de complications parfois imprévues. On pense notamment aux fraises espagnoles qui ont profité de ce temps estival pour pousser plus rapidement qu'à l'accoutumée.

Cela a crée un véritable conflit comme l'a expliqué André Bernard, le président de  la Chambre régionale d'agriculture:

"Dans l'ordre normal des choses les productions françaises et espagnoles s'enchaînent naturellement mais là, cette année, ça se percute et cela devient très agressif sur les étals. On avait eu une accalmie ces deux dernières années, mais, là, j'ai l'impression que les producteurs espagnols arrivent très fort"

Une assiette de fraises. l Source: Flickr

Une assiette de fraises. l Source: Flickr

Les prix ont chuté de manière drastique au début de ce mois d'avril notamment à cause des fraises espagnoles qui sont arrivées en masse et qui sont achetées à seulement 80 centimes le kilo par les grandes surfaces. 

Virginie Fraysse, une productrice de fraises de Carpentras s'est exprimée et donne une vision de la situation:

Des fraises. l Source: Flickr

Des fraises. l Source: Flickr

"On est en colère, on a l'impression d'être lâché par les grandes surfaces. Sur le prix au kilo, j'ai déjà 1€ qui part pour payer mes employés qui récoltent. Si rien ne bouge dans les prochains jours, je risque de jeter ma production".

Normalement, la période de Pâques est la partie la plus importante de l'année pour les vendeurs de fraises français mais malheureusement pour eux, cette année s'arrête très compliquée puisque les fraises espagnoles leur font de l'ombre grâce à leurs prix beaucoup trop compétitifs. Virginie Fraysse ajoute:

Des fraises coupées en morceaux. l Source: Flickr

Des fraises coupées en morceaux. l Source: Flickr

"On a l'impression de vendre nos fraises à des prix de fin de saison alors qu'on est uniquement au début. Il faut que les grandes surfaces mettent en avant notre production"

D'après André Bernard, le président de  la Chambre régionale d'agriculture, les responsables sont les grandes surfaces qui cherchent à se faire une trop grosse marge sur ces produits:

Une barquette de fraises. l Source: Flickr

Une barquette de fraises. l Source: Flickr

"Sur un produit d'Espagne, c'est 20 centimes de marge. Pour nos fraises, ça monte jusqu'à 4€. Il faut sensibiliser aussi le consommateur. Acheter une fraise du Vaucluse, c'est payer un produit qualitatif, englobé dans une démarche de biodiversité. Cette crise vient remettre en question dix ans de travail. Les grandes surfaces doivent revoir leur attitude"

Les Jeunes agriculteurs ont décidé de s'unir et ont prévu de nombreuses actions au cours des prochains jours dans l'espoir de faire bouger les choses. 

Les postes connexes
Relation Mar 22, 2019
Françoise Hardy et Jacques Dutronc : l'histoire d'amour qui n'a toujours pas pris fin
Dec 17, 2018
Comment faire un gâteau aux fraises sans cuisson qui ravira n'importe quel invité
Feb 10, 2019
Nastasia Urbano: elle était riche et célèbre dans les années 80, elle est maintenant SDF
Jan 22, 2019
Une maman tombe enceinte par fécondation in vitro puis découvre qu'elle attend déjà des jumeaux