À propos AM
Media

29 avril 2019

Un sans abri a lancé un cri de désespoir, suppliant qu'on lui donne une raison de vivre

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Un sans-abri a laissé un message déchirant à côté de sa tente et a lancé un appel désespéré à tous ceux qui peuvent "rendre sa vie digne d'être vécue".

Anthony Johnson, 37 ans, a offert de travailler gratuitement dans l'espoir que cela "changerait sa vie".

Il a supplié les gens de le laisser promener les chiens, nettoyer les vitres, faire leurs courses et faire le ménage.

Après cela, l'homme, qui est sans abri depuis neuf ans, a été "submergé" par le soutien des habitants de Hastings, dans l'East Sussex, en moins d'une semaine.

Chargement...
Chargement...

Annonces

AIDE POUR CHANGER UNE VIE

Dans sa note manuscrite, il a dit : "Je cherche du travail. Je peux faire un essai gratuit pour montrer comment je travaille, ne consomme pas de drogues et ne bois pas."

Et a ajouté : "Je sais aussi promener et m'occuper des chiens, nettoyer les fenêtres, faire les courses, jardiner, garer les voitures, les laver, faire le ménage, cuisiner, tout faire pour gagner ma vie et faire que la vie en vaille la peine. Aider à changer une vie."

Chargement...

Annonces

GESTE D'UNE ADOLESCENTE

Charlotte Howard, 16 ans, a dit que la note lui avait "brisé le cœur" quand elle l'a vue au magasin. Elle et ses amis sont en train d'équiper une caravane pour le sans-abri, un geste qui l'a rendu "très heureux".

La jeune femme a dit :

"J'ai vu ta tente et ton message à côté, et cela m'a brisé le cœur. Je pense que dans ce cas, j'ai été plus proactif en le partageant à cause de la dernière phrase : "rendre ma vie utile, aider à changer une vie".

"Je voulais le partager : attirer l'attention parce que les gens ne comprennent pas à quel point il est difficile d'obtenir un emploi et comment la santé mentale peut vraiment affecter quelqu'un."

Chargement...

Annonces

"Nous ne devrions pas juger quand nous voyons un sans-abri, parfois il suffit d'un sourire."

Chargement...

Annonces

REÇU DE L'AIDE D'UN ORGANISME DE BIENFAISANCE

Charlotte, aidée par un compagnon proche, Toni Pearce, ajoute :

" Un homme nous a donné la caravane ; il allait la vendre, mais il a vu mon message et a dit qu'on pouvait l'avoir."

"Je n'arrêtais pas de sourire quand je lui parlais de la caravane, j'étais vraiment heureuse et un peu submergée par tout cela. Il a dit qu'il était aussi très surpris par mon âge parce que normalement les jeunes ne sont pas gentils avec lui."

Et maintenant, la gentille adolescente a parlé à des organismes de bienfaisance pour tenter d'aider davantage Anthony.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Juliet Kelly, 48 ans, volontaire pour l'association caritative "Warming up the Homeless", est confiante pour la suite après avoir trouvé un emplacement approprié pour la caravane.

"Je connaissais Anthony parce que je suis volontaire. C'était difficile de trouver un emplacement qui pouvait accueillir sa caravane toute l'année, mais je pense que j'ai trouvé une femme qui pourrait le faire",

a dit Kelly.

"Nous sortons trois soirs par semaine et nous leur apportons à manger et à boire." 

"J'ai dit : "Vous êtes célèbre", et il avait l'air très heureux et de très bien aller."

Chargement...

Annonces

Heureusement, l'homme a aussi trouvé un emploi. Le message de Charlotte sur Facebook a attiré l'attention de Nelson Smith, un paysagiste qui avait potentiellement besoin d'un assistant et qui dirige sa propre entreprise.

Chargement...

Annonces

Il a contacté Anthony et a commencé à travailler avec lui.

Cette histoire émouvante nous rappelle un autre jeune qui a aussi fait un geste de bonté envers un sans-abri.

Chargement...

Annonces

Il s'agit d'Arthur, âgé de 9 ans. Ce jeune garçon vend ses toiles pour aider les sans abris. Ces jeunes enfants nous impressionnent avec leur humanité.

Chargement...
Chargement...

Annonces