Emmanuel Macron a enregistré le discours lundi soir, mais il a été détruit

Le président de la République Emmanuel Macron, qui devait s’adresser au peuple Français dans la soirée de ce lundi 15 avril, a dû annulé son allocution télévisée à cause de l’incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Alors qu'Emmanuel Macron était attendu ce lundi 15 avril à 20 heures pour s’exprimer officiellement au cours d’une allocution télévisée dans le but d'annoncer de nouvelles mesures après le grand débat national, sa prise de parole a été annulée face au drame national qui a affecté le peuple Français.

La cathédrale mythique Notre-Dame de Paris a été pris dans un violent incendie qui s’est déclaré en début de soirée, forçant le chef de l’État à se rendre sur les lieux de la tragédie accompagné de son épouse, Brigitte Macron, du Premier ministre, Édouard Philippe et de la maire de Paris, Anne Hidalgo. Et, ce fut un président de la République très ému et au bord des larmes de temps à autres qui avait pris la parole devant les objectifs de caméras.

UN DISCOURS PLEIN D’ÉMOTIONS

"Cette histoire c’est la nôtre, alors elle brûle", a déclaré Macron en préambule avant de poursuivre en adressant un mot d'espérance a tous ses concitoyens : "Cette espérance, c’est la fierté que nous devons avoir (...) Fierté parce que cette cathédrale, il y a plus de 800 ans, nous avons su l’édifier et à travers les siècles la faire grandir et l’améliorer. Alors je vous le dis très solennellement ce soir, cette cathédrale nous la rebâtirons, tous ensemble."

UN CHANGEMENT DE PLANS IMMÉDIAT

Un discours regorgeant de sens et exprimant la désolation et l'espoir du chef d'État vis-à-vis de la catastrophe et qui a su atteindre les cœurs des milliers de Français qui s'attendait de préférence à entendre le président faire son annonce de nouvelles mesures prises par l'exécutif dans le cadre du grand débat et surtout dans le dossier Gilets jaunes.

Une prise de décision qui a été faite à la dernière minute par l'Élysée qui ne voulait certainement pas "laisser diffuser des propos qui n’auraient pas pu évoquer le drame" après l’annonce de l’incendie, selon le rapport Europe 1. L'allocution a été enregistrée "avec de gros moyens de réalisation" et Emmanuel Macron s'apprêtait à prendre la parole quand, soudain, "tout a basculé" vers 17h, révèle un communiqué de l’AFP.

Un fait qui a résulté en cette résolution immédiate d’Emmanuel Macron et en une révision sur le coup des plans de ce dernier qui "a finalement tout annulé pour se rendre sur place" une quarantaine de minutes plus tard, soit vingt minutes avant l'heure de son discours. La vidéo de l'enregistrement de l'allocution de Macron a été "écrasée" ce lundi 15 avril pour faire ainsi place à un vibrant discours en hommage à la cathédrale en flammes. Une conférence de presse était prévue pour expliquer les décisions annoncées, selon Europe 1.

UNE PROPHÉTIE DE VICTOR HUGO ?

Un incendie impressionnant a éclaté ce lundi 15 avril, 2019 dans la cathédrale Notre-Dame de Paris et a causé des dégâts colossaux sur le site de la bâtisse. Dans la soirée du drame, un écrivain a attiré l'attention du public sur un passage d'un roman de Victor Hugo, intitulé "Notre-Dame de Paris" et qui a été adaptée en comédie musicale ou au cinéma à plusieurs reprises.

Ce passage particulier semble être une prémonition des événements qui se sont déroulés ce 15 avril 2019 et évoque des flammes montant entre les deux clochers de l'édifice. Toutefois, l'objectif de l'écrivain lors de la rédaction de ce passage était de sauver la cathédrale qu'il a trouvée dans un mauvais état en 1831.