Une mère raconte qu'elle a failli perdre son bébé, sur les conseils des médecins

Une mère raconte comment elle a refusé de laisser ses médecins la pousser à avorter en raison de son cancer.

En effet, l'instinct maternel est une chose incroyable et on dit qu'il n'y a pas de force plus grande que l'amour d'une mère. Si quelqu'un l'a bien prouvé, c'est Sarah Wickline Hull qui a partagé son histoire incroyable sur Facebook.

Alors qu'elle était enceinte de sa fille, un cancer extrêmement agressif a été découvert chez la future maman. Immédiatement, les médecins lui ont conseillé d'avorter afin de pouvoir être soignée correctement, plutôt que de risquer de perdre la vie.

Mais Sarah a refusé catégoriquement. Elle qui s'était battue pendant très longtemps contre des problèmes de fertilité était prête à tout pour mener sa grossesse a bien, et elle a eu raison de suivre son instinct puisqu'elle a fait mentir tous les pronostics.

"On m'a diagnostiqué une forme agressive de cancer qui m'attaquais les voies respiratoires alors que j'étais enceinte de 20 semaines. Je n'oublierai jamais le moment où le premier médecin, un oncologue, a prononcé le mot avortement."

Faisant preuve d'un grand courage et d'une volonté sans faille, Sarah s'est battue contre la maladie mais aussi contre les avis médicaux pour réaliser son rêve:

"Nous avions pris des traitements contre l'infertilité pendant des années pour que je tombe enceinte. Je savais que je préférerais mourir et accoucher plutôt que d'avorter. Ensuite, j'ai rencontré un autre médecin qui a énuméré tous les problèmes que risquaient d'avoir le bébé si je ne mettais pas fin à ma grossesse."

Mais là encore, Sarah a campé sur ses positions et elle a refusé catégoriquement d'avorter.

"Il a dit: ‘Ce n'est pas grave. Le bébé va probablement avorter spontanément de toute façon’."

Face au comportement de ses médecins, la future maman a décidé de partir à la recherche de médecins qui soutiendraient son projet et qui lui viendraient en aide. Elle a fini par y arriver et après 34 semaines de grossesse, Sarah a donné naissance à sa fille.

Aujourd'hui, cela fait 10 ans que Sarah a vaincu son cancer, et elle peut profiter de sa santé retrouvée avec la prunelle de ses yeux, sa fille qui est âgée de 10 ans, qui est en bonne santé, qui est belle, intelligente  et surtout qui lui rappelle tous les jours que les médecins ne savent pas tout.

Bien que les médecins conseillent en général l'avortement afin de ne pas prendre de risques, des miracles se produisent parfois. Dans tous les cas, ce sont aux parents de prendre une décision en leur âme et conscience.

Il faut qu'ils soient certains d'être prêts à courir tous les risques que le fait de ne pas avorter implique, et cela reste un choix personnel.

Les postes connexes
Parentalité Apr 09, 2019
Cette mère de deux enfants raconte à quel point elle était dévastée quand le médecin a supposé qu'elle devait mettre fin à la vie de son enfant
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
International Feb 21, 2019
Une gynécologue expérimentée appuie la loi sur l'avortement tardif, disant qu'elle en a déjà fait quelques uns
Jan 26, 2019
Une mère et son fils nouveau-né meurent après qu'elle ait retardé son traitement contre le cancer pour sauver sa vie