Les rumeurs blâmant les secouristes de la mort de Julen se sont avérées fausses

Le récent rapport présenté à la Cour de l’instruction par l’avocat du propriétaire du puits indiquait que le décès de Julen Roselló s'est produit à la suite d'une mission de sauvetage. Mais selon la chronologie établie d'après les résultats de l’autopsie du corps du petit garçon, ce dernier est bien mort des suites de sa chute.

Les résultats de l'autopsie sur le corps de Julen ont confirmé que le garçon était décédé des suites de sa chute dans un puits de 71 mètres en janvier dernier.

Selon les dernières informations des médias espagnols, le rapport final rejette également la thèse avancée par les avocats du propriétaire du terrain sur lequel se trouvait le puits, suggérant que le bambin aurait été tué lors de tentatives de sauvetage ultérieures.

L'autopsie montre que Julen serait décédé des suites d'un traumatisme à la colonne vertébrale et à la tête, "quelques minutes" après sa chute.

[Le rapport d'autopsie préliminaire révèle que Julen a subi un "traumatisme crânien grave" qui aurait été causé par la chute". | Twitter/Telecinco]

Les experts ont notamment révélé que le garçon de deux ans n'était pas tombé librement dans le puits mais avait été "ralenti" par ses vêtements et le matériel provenant de l'intérieur du trou.

[La Brigade Centrale de Salvamiento Minero de Hunosa, arrive à Malaga pour se joindre au sauvetage de Julen, un garçon tombé dans un puits profond d'environ 100 mètres. | Twitter/Cambio 16]

Le rapport indique aussi que Julen n'avait subi que deux fractures parce que sa chute avait été ralentie et en raison de l'élasticité des os vu son jeune âge.

[L'autopsie finale confirme que #Julen, deux ans, est décédée sur le coup des suites de sa chute dans le puits à # Totalán en janvier. Twitter/SUR in Enlish]

Interrogé sur la thèse selon laquelle les secouristes auraient pu tuer Julen avec les instruments utilisés pour atteindre le garçon, un expert en criminalistique a déclaré :

"La réponse à cette question est non."

LA MORT DE JULEN MISE SUR LES DOS DES SECOURISTES

Deux mois après la tragédie qui a touché la famille Rosello, les secouristes qui ont été applaudis par l'Espagne et le monde entier ont en effet été accusés d'avoir involontairement tué le petit, dans un rapport écrit par l'architecte Jesús María Flores Vila.

[Notre hommage à tous ces combattants infatigables qui ont travaillé jour et nuit sans s'arrêter une seconde. Une partie d'entre eux restera toujours avec Julen. | Twitter/Juan Fernandez]

Le représentant légal de David Serrano a déclaré que "le crime est différent selon la cause de la mort de Julen", à Ya es Mediodía.

[David Serrano, propriétaire de la ferme de Totalán : "Je n'ai jamais pensé de ma vie qu'il y avait de la place pour un enfant." | Twitte/Diario Altoaragon]

Mais il a également indiqué que sa mort avait été causée par un traumatisme crânio-encéphalique et que, bien qu'elle ait pu être causée par la même chute que celle de Julen, il considère qu'elle aurait aussi pu être causée par le piquet de sauvetage.

Selon le même rapport, Julen aurait survécu à sa chute parce qu'il s'agissait d'une descente rapide, mais les blessures causées par la pioche auraient pu causer le traumatisme crânio-encéphalique.

Les postes connexes
Getty images
Actu France Jul 23, 2019
Nadine Morana a taclé Sibeth Ndiaye sur son style vestimentaire
Getty images
Célébrités Jul 23, 2019
“Danse avec les Stars” aura l’honneur d’accueillir Linda Hardy pour la saison 10
Wikimedia Commons & Getty Images
Célébrités Jul 23, 2019
Retour sur les gérants de l'héritage musicale de Sacha Distel, Claude François, Dalida et Mike Brant
twitter.com/BFMTV / twitter.com/sputnik_fr
Macron Jul 23, 2019
La visite discrète de Brigitte Macron pour récupérer le Fort de Brégançon