Deux policiers ont lancé une cagnotte en ligne pour construire une "maison de retraite" pour les chiens de police

Deux agents de la police de Marseille, attristés par le destin de leur collègue à quatre pattes, ont eu l'idée de fonder "une maison de retraite" pour les chiens policiers qui deviennent trop vieux pour accomplir leur devoir.

Les brigades policières comprennent parfois des agents spéciaux qui font leur travail sans relâche tout comme les gens - les chiens policiers. Et tout comme leurs collègues humains, avec le temps, ces membres de la brigade canine deviennent trop vieux et sont obligés de partir à la retraite.

Mais que devient-ils ces agents loyaux quand ils sont retraités, ce qui se passe en règle générale après 8 ans de travail ? Heureusement, le plus souvent ils trouvent des familles aimantes qui prennent soin d'eux.

Cependant, il y a des chiens qui ne peuvent pas être adoptés pour une raison ou autre. Le service des brigades canines est parfois très dangereux, donc certains de leurs membres acquièrent un caractère inquiet qui les empêche d'être placés dans une famille d'accueil.

L'histoire d'Erros qui a fait son service dans la police de Marseille en est un exemple bien frappant. Ce pauvre chien a passé six ans à aider à chercher les criminels.

Mais à cause du son imprévisibilité et hyperactivité "il pouvait poser problème sur la voie publique". Donc on a dû le renvoyer à la retraite avant terme sans trouver une famille d'accueil.

Cette situation a poussé deux agents de police marseillaise, Stéphane de Mendonsa et Cédric Goulart, de collecter des fonds pour créer une maison de retraite pour les chiens dont le destin est pareil à celui d'Erros.

Grâce à ce projet, "Un toit pour Erros", 33 000 euros de 40 000 euros nécessaires pour sa réalisation ont déjà été recueillis. Les fonctionnaires de la police nationale leur ont déjà donné un terrain pour installer les boxes pour les futurs retraités à quatre pattes.

Stéphane et Cédric ont partagé avec le quotidien 20 minutes, qu'ils espèrent que leur "initiative inspirera d'autres brigades". Ils veulent surtout attirer l'attention sur ce problème pour que les gens intéressés puissent aider les animaux policiers qui se sont retrouvés dans une situation difficile.

UN PETIT TECKEL A SAUVÉ 2,000 PERSONNES

Il est petit et a l'air fragile, mais ce petit chien a huit ans et démontre sa grandeur avec le travail qu'il effectue au service cynologique de la garde civile espagnole.

Tango est un chien de teckel qui s'est fait connaître il y a près de deux ans. Le 16 mai 2017, il a aidé à secourir un immigrant africain pris au piège dans l'un des tubes qui transportaient un camion dans le port de Melilla.