Disparition de Natalia Sánchez Uribe : elle a dit à ses amis que "quelqu'un la suivait"

Huit jours après la disparition mystérieuse d'une étudiante espagnole à Paris, l'inquiétude monte pour sa famille et ses proches. De plus, les révélations de l'enquête ne sont pas rassurantes.

Natalia Sánchez Uribe, une étudiante espagnole de 22 ans, n'a pas donné signe de vie depuis mercredi 1 mai 2019. La jeune femme originaire de Majorque est venue à Paris en septembre 2018 dans le cadre du programme universitaire Erasmus Mundus.

Elle vivait avec d'autres colocataires dans un appartement situé dans la rue Paul-Fort, dans le 14e arrondissement de Paris. Natalia devait bientôt rentrer dans son pays. Son année d'études en échange se terminait dans quinze jours.

Mais, depuis le 1er mai dernier, cela fait maintenant une semaine que la jeune femme de 1,62 m, à la peau sombre et aux longs cheveux bruns ne donne plus de nouvelles. Ses proches affriment lui avoir parlé pour la dernière fois ce jour-là et depuis plus rien.

Le jour de sa disparition, Natalia était en train de déménager dans l'appartement d'une amie espagnole parce qu'elle devait quitter son appartement en colocation.

La jeune femme est arrivée avec deux valises et a dit qu'elle reviendrait avec la troisième, mais finalement Natalia n'est pas retournée ni à son ancien domicile, ni à l'endroit où elle allait passer ses derniers jours à Paris.

Le parquet de Paris a indiqué avoir ouvert une enquête pour disparition inquiétante, confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne.

Ce mardi 7 mai 2019, dans les jardins près de l'université d'économie de la Sorbonne, son sac a été retrouvé avec son téléphone et son ordinateur portable.

Selon ses proches et ses amies à l'université de la Sorbonne, cela faisait un mois que Natalia Sánchez Uribe était inquiète. Mais la situation n'était pas jugée très préoccupante.

"Elle était toujours très effrayée, donc, on ne s'est pas inquiété. Elle ne savait pas de qui il pouvait s'agir, mais elle n'avait plus confiance dans personne. On pensait qu'elle exagérait"

détaille ainsi l'une de ses amies dans El Español.

Pour l'instant, les recherches sont toujours concentrées sur les alentours de l'université et dans el quartier où elle résidait. Un avis de recherche a été diffusé en Espagne par le ministère de l'Intérieur.

UNE AUTRE DISPARITION INQUIÉTANTE

Le 7 septembre 2018, Sophie Le Tan a disparu. Ce jour-là, l'étudiante fréquentant l'Université de Strasbourg avait un rendez-vous pour visiter un appartement à Schiltigheim. Et depuis, elle n'a plus donné de signe de vie.

Les postes connexes
Actu France Mar 01, 2019
La disparition de Sophie Le Tan : des éléments témoignant contre Jean-Marc Reiser ont été retrouvés
Actu France Mar 20, 2019
Disparition de Christine, 36 ans, mère d'un nourrisson : le corps est retrouvé
Mar 20, 2019
Au bord des larmes, Nolwenn Leroy a parlé de la disparition de son ami proche
People May 22, 2019
Disparition de Martin Pennica, étudiant en médecine disparu depuis janvier : le corps est retrouvé