Christian Quesada, d'épouvantables faits concernant le prisonnier sont dévoilés

De nouveaux témoignages sur Christian Quesada vont être révélés ce jeudi soir dans un documentaire diffusé sur la chaîne C8.

Le 27 mars 2019, la France a appris que le gagnant phare de l'émission "Les douze coups de midi", Christian Quesada, avait été placé en détention provisoire pour "détention et diffusion d'images pédopornographiques".

La nouvelle a énormément choqué ceux qui suivaient et soutenaient Christian Quesada depuis son parcours dans l'émission de TF1.

Jeudi 9 mai 2019, la chaîne C8 va diffuser un documentaire sur la vie de Christian Quesada.

Diffusé à 21 heures, "Christian Quesada, du rêve au cauchemar" reviendra sur les différentes périodes de sa vie, comme sa première victoire dans "Des chiffres et des lettres".

D'autres périodes sombres seront abordées, comme bien entendu, la descente aux enfers qu'il a subi en sombrant dans la drogue et en terminant SDF.

C'est en 2001 qu'il sera arrêté pour la première fois après avoir été vu en train de se masturber devant un collège. En 2009, il aura déjà été condamné pour détention d'images pédopornographiques.

Le documentaire promet également de diffuser beaucoup de témoignages, de personnes qui ont connu Christian Quesada et qui parleront de sa personnalité.

Une ancienne petite amie, Jessica, a par exemple déclaré :

"En tant qu’amant il était très dominateur, réclamait qu’on lui dise des mots très crus."

Elle ajoute que Christian Quesada était également assez "mythomane", et qu'il aurait menacé d'incendier son appartement.

Parmi les autres témoignages, on retrouve également des jeunes femmes qui auraient été victimes du comportement de Christian Quesada. Que ce soit des SMS où il leur envoyait des photos de ses parties intimes, comme d'autres qu'il aurait harcelées.

Parmi les témoignages, on retrouve également celui d'Emeline, une ancienne candidate des "Douze coups de midi", qui qualifie Christian Quesada de "détraqué sexuel".

Retenu à la prison de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain, Christian Quesada serait "déprimé" si l'on en croit l'un de ses codétenus qui a été contacté par téléphone par l'équipe du documentaire.

"Il a honte, il prend un traitement et dort toute la journée."

Pour ce que l'on sait, l'enquête est très loin d'être bouclée.