Nabilla révèle les problèmes qu'elle a rencontrés durant sa grossesse

Pour Nabilla Benattia, la période de grossesse n'est pas du tout facile. Sur Snapchat, l'épouse de Thomas Vergara a révélé toutes les difficultés qu'elle a rencontrées durant cette période éprouvante.

Nabilla Benattia attend son premier enfant de son mari chéri Thomas Vergara qu'elle a épousé le 7 mai 2019 à Londres. Mais, si les nouvelles de cette grossesse s'annonçaient heureuses, le déroulement n'est pas du tout ce à quoi la future maman s'attendait.

La jolie brune de 27 ans n'a donc pas hésité d'utiliser les réseaux sociaux pour donner des nouvelles de sa grossesse et faire part des divers problèmes auxquels elle a fait face durant cette période.

NABILLA DONNE DES NOUVELLES DE SA GROSSESSE

C'est ainsi que ce vendredi 10 mai, Nabilla Benattia s'est saisie de son compte Snapchat afin de dévoiler qu'être enceinte "n'est pas tous les jours facile".

"On a nos humeurs, parfois on est tristes et on pleure. Parfois on est de bonne humeur. Je compte sur le soutien de mes proches. Je me demande si ça va bien se passer, si je vais réussir. Je me pose plein de questions, mais je pense que c'est pareil pour toutes les mamans",

a confié la belle épouse de Thomas Vergara avant de poursuivre en évoquant les nausées matinales :

"Même si j'en suis à mon quatrième mois, j'en ai toujours. C'est devenu un petit rituel : je me réveille, je mange, je vomis et je remange. J'essaie de relativiser. Parfois je suis triste, je pleure, je me pose plein de questions, mais c'est comme ça."

LES BOUTONS ET LA NAUSÉE

Mais, cela ne s'est pas arrêté là car, l'ancienne candidate de télé-réalité a encore fait usage de sa page Snapchat pour continuer dans sa narration des péripéties qui accompagnent sa gestation. Sans filtre, Nabilla, au bord des larmes, montre son minois au naturel qui est couvert de boutons.

"Voilà, j'ai décidé de vous montrer ma peau comme elle est, sans filtre. Je pense que c'est les hormones. J'en ai partout, vraiment partout : dos, visage... Je ne peux rien faire, c'est cool juste avant Cannes. Heureusement qu'il y a le maquillage. Mais ce n'est vraiment pas facile. Une pensée pour tous les gens qui ont de l'acné, ça doit être terrible. C'est hyper dur de voir plein de boutons partout",

lâche-t-elle avant de préciser que ce n'est pas seulement une affaire liée a l'esthétisme :

"Ça fait mal, ça brûle, ça gratte... C'est relou."

Et, la nouvelle businesswoman de réitérer que les nausées fréquentes jouent un grand rôle dans son mal-être :

"J'ai des acidités, j'ai vomi trois fois depuis ce matin. Sinon j'ai mal aux dents, j'ai les gencives qui saignent... Je peux vous faire une liste",

déclare la future maman.

En fin de compte, Nabilla a choisi de relativiser les choses de sorte qu'elle puisse courageusement supporter cette grossesse qu'elle considère comme "un cadeau du ciel".

"Je pense qu'on réagit toutes différemment mais moi ça me loupe vraiment pas. On n'a pas toutes les mêmes symptômes, il y en a qui rayonnent et ce n'est pas mon cas. Je reste positive, c'est quand même une chance d'avoir un bébé. Mais il faut le mériter, je pense. C'est que du bonheur mais c'est hyper hyper dur",

conclut-elle.

LA PREMIÈRE FOIS QU’ELLE SE CONFIAIT SUR SA GESTATION

Enceinte depuis 4 mois, Nabilla n'est pas à ses premières confidences par rapport aux souffrances qui découlent de sa grossesse. En avril dernier, elle avait déjà avoué qu'elle est "très fatiguée", parfois même "un peu démoralisée". Elle avait déclaré avec plein de franchise :

"Je ne vais pas vous mentir, ce n'est pas tous les jours facile, mais quand on sait le bonheur qu'il y a au bout, on supporte avec le sourire".

Mais Nabilla peut se réconforter du fait qu'elle ne soit pas la seule à porter ce type de chapeau. En effet, le 8 mai dernier, Jessica Thivenin, également enceinte de son premier enfant, admettait les mêmes doutes. Selon ses dires, elle craignait de ne pas être une bonne mère.

"(...) Quand j'y pense, j'ai peur. Je vous partage toutes mes phases de femme enceinte. (...) Il n'y a pas de raison que je ne m'en sorte pas. Ça y est, je vais être une grande",

déclarait la candidate des Marseillais.

ⓘ Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AMOMAMA.FR sont fournis à titre informatif. Le AMOMAMA.FR ne saurait être tenu responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.