Châtillon-sur-Chalaronne : Un homme crie "C'est une prise d'ôtage" au Carrefour Market

Un événement à la fois inhabituel et surprenant s'est produit le mercredi 15 mai 2019. Un homme est entré dans un supermarché pour "une prise d'otage".

La scène s'est déroulée à Châtillon-sur-Chalaronne vers 9 heures et demie. Un homme d'une quarantaine d'années est entré dans un supermarché Carrefour et a soudainement crié devant tout le monde : "C'est une prise d'otage"

Un hurlement qui n'a pas manqué de surprendre les personnes se trouvant dans le local qui ont été un peu paniquées. Selon les témoins du magasin, l'homme n'était visiblement pas armé.

Un employé s'est confié dans une interview au sujet de la scène :

"Il était à visage découvert et ne brandissait pas d'arme. Mais avant d'entrer, il a jeté des couteaux à l'entrée du magasin et a cassé des assiettes"

a-t-il dit.

Le gérant du magasin s'est empressé de faire sortir les personnes se trouvant à l'intérieur dès qu'il a pu le faire. Au bout d'environ 2 heures, le suspect est arrêté par les forces de l'ordre. Un peu plus d'une dizaine de gendarmes se sont mobilisés.

L'identité exacte de la personne voulant faire des otages n'a pas encore été dévoilée. On sait juste qu'il provient d'un village voisin et on n'ignore ce qui l'a poussé à faire cet acte.

Quelques conseils pour survivre à un enlèvement ou prise d'otage :

- si vous ne pouvez pas fuir/éviter la prise d'otage dès le début, ne résistez pas. Les premières minutes sont souvent les plus dangereuses et résister pourrait vous mettre dans une mauvaise posture.

- gardez votre sang-froid pour diminuer la pression artérielle et pour pouvoir raisonner calmement

- observez et récoltez le maximum d'informations qui pourraient vous être utiles : comment sont les ravisseurs, ils sont combien, où êtes vous, comment est l'endroit où vous êtes, etc.

- soyez coopératif tout en restant calme, évitez d'être violent.

Un policier vu de dos | Photo : Shutterstuck

Un policier vu de dos | Photo : Shutterstuck

- Gardez votre dignité, restez humain aux yeux des ravisseurs, car psychologiquement, il est plus difficile pour une personne de tuer, violer ou blesser un otage qui reste humain. Évitez donc de ramper, de mendier ou devenir hystérique.

- Essayez d'établir un rapport avec votre ravisseur. Si vous pouvez tisser un lien quelconque avec votre ravisseur, il/elle sera généralement plus hésitant(e) à vous faire du mal.

Un policier vu de dos | Photo : Shutterstock

Un policier vu de dos | Photo : Shutterstock

Dans un cas similaire mais qui s'est mal tourné, une prise d'otages a eu lieu dans un supermarché dans l'Aude. Il y a eu des morts et des blessés.