La souffrance de porter des triplés sachant que l'un d'entre eux n'est pas en vie

Une mère parle du déchirement de porter des triplés en sachant que l'un d'entre eux est mort et du cadeau qu'elle a fait à son "petit ange" pour qu'elle ne soit "jamais seule".

Kirsty Alexander était déjà mère d'un enfant quand elle est tombée enceinte à nouveau. Elle était folle de joie quand elle a appris qu'elle attendait des triplés car elle avait des problèmes de fertilité et que son premier enfant avait été concu par FIV.

La maman de 33 ans et son compagnon, John, âgé de 39 ans, ne s'attendaient pas à avoir des triplés mais ils ont considéré cette nouvelle comme une bénédiction. Cependant, au bout de quelques semaines, Kirsty a commencé à saigner et elle a donc été passer une échographie pour s'assurer que tout allait bien, terrifiée d'avoir fait une fausse couche.

Les médecins l'ont tout de suite rassurée. Cependant, après 18 semaines de grossesse, une échographie a révélé que l'un des bébés avait eu des problèmes dans son développement et était décédé. Kirsty a donc dû contnuer sa grossesse tout en sachant que l'un de ses enfants était mort.

La jeune maman a donc passé sa grossesse à devoir faire le deuil de son troisième bébé qu'elle a baptisé Dotty. Dévastée, elle a eu une attention très touchante pour elle le jour de l'accouchement :

"J'ai tellement pleuré à l'idée qu'elle serait seule, alors j'ai décidé de garder un lapin en peluche contre moi la nuit précédant ma césarienne, pour que quand Dotty soit emenée, elle l'ait toujours avec elle et qu'il ait mon odeur. Je n'arrivais pas à supporter l'idée qu'elle soit seule."

Kirsty a déclaré que perdre un enfant ou faire une fausse couche est une terrible épreuve et que la traverser demande bien plus de courage qu'on ne le pense et que bien souvent, les parents souffrent en silence, ne recevant pas le soutien dont ils ont cruellement besoin dans ce genre de situation.

Heureusement, la mère de famille a pu compter sur la présence de son compagnon mais aussi sur le réseau social Instagram qui lui a servi d'exhutoire et lui a permis d'entrer en contact avec de nombreuses personnes compréhensives et bienveillantes.

Les postes connexes
Parentalité Feb 28, 2019
Ce petit garçon surnommé Smiley Riley ne laisse pas le syndrome de Down prendre le dessus sur sa vie et est devenu un modèle adorable
Jan 26, 2019
Une mère et son fils nouveau-né meurent après qu'elle ait retardé son traitement contre le cancer pour sauver sa vie
Jan 26, 2019
Une femme de 32 ans a avorté sa petite fille pour la libérer d'une vie de douleur et de souffrance
Jan 22, 2019
Une maman tombe enceinte par fécondation in vitro puis découvre qu'elle attend déjà des jumeaux