ActualitésPeople

08 juin 2019

Muriel a choisi d'euthanasier son mari : "Mon mari a fait le choix de mourir dignement"

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

La chaîne M6 a diffusé le 22 mai 2019, dans “Dossier tabou”, un reportage sur l’euthanasie, avec le témoignage de Muriel à propos du choix de son mari Jean-Marc qui a décidé de finir sa vie en Belgique.

La question de l'euthanasie est un sujet qui suscite des divergences d'opinion en France. Pour en finir avec leur existence, quelques personnes se déplacent à l'étranger des fois. Ce fut le cas de Jean-Marc, l’époux de Muriel.

Souffrant d'une maladie incurable, le 4 juillet 2018, le patient a décidé d'aller en Belgique avec sa femme afin d’être euthanasié. À noter que depuis 2002, en Belgique, l’euthanasie est légale.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Muriel a raconté le choix de son mari, dans “Dossier tabou”, diffusé le 22 mai 2019, sur M6.

“Il ne s'agit pas de revendiquer ou de hurler contre l'État français (qui n'a pas légalisé l'euthanasie, ndlr). Je voudrais juste que ce droit existe pour tous et partout”,

Chargement...

Annonces

a-t-elle déclaré.

Pour la famille, ce fut une expérience assez difficile à traverser, mais malheureusement, Jean-Marc avait déjà pris sa décision vers la fin de l’année 2017.

Chargement...

Annonces

Sa plus grande crainte était celle de devenir dépendant au cas où sa maladie s’intensifie, alors c’est pour cela qu’il avait choisi de mettre fin à ses jours.

“C'était une évidence. Son père était mort quelques mois auparavant, après une fin de vie éprouvante : il était devenu grabataire et complètement dépendant”,

a raconté Muriel avant d’ajouter :

“Jean-Marc m'avait dit à l'époque : "Si je suis comme ça un jour, tu me mets sur une planche et tu me pousses dans l'Océan." Il ne supportait pas de se voir diminué, souffrir en vain et ne voulait pas imposer sa dégradation aux autres.”

Chargement...

Annonces

Mourir dans la dignité, tel était son choix et Muriel a respecté cela. Ce qui a été difficile pour lui, par contre, c’était la réaction de leurs enfants quand il va leur annoncer cette triste nouvelle.

Chargement...

Annonces

“D'abord il a attendu que notre dernier, qui avait 18 ans à l'époque, ait passé son bac”,

a précisé Muriel.

“Ensuite, il le leur a annoncé le plus simplement possible... Même si je n'étais pas présente à ce moment-là, je sais qu'ils avaient déjà compris.”

Si la date de l'euthanasie a d'abord été fixée au 11 juillet 2018, Jean-Marc a voulu l'avancer au 4 juillet.

LA DERNIÈRE LETTRE D’ANNE BERT

Atteinte de la maladie de Charcot ou SLA, une maladie incurable, Anne Bert, qui avait 59 ans, défendait le choix de mourir pour abréger ses souffrances.

Chargement...

Annonces

À la fin, elle a été euthanasiée dans un hôpital belge, comme elle le voulait. Dans cet autre article, découvrez sa dernière lettre pour les citoyens français.

  

Chargement...
Chargement...

Annonces