Des chutes de grêle à Lanuéjols ont endommagé les voitures et la végétation

03 juil. 2019
14:33
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans le département du Gard, près du plateau du Larzac, des grêlons aussi gros que des balles de ping-pong ont frappé la commune de Lanuéjols, ce mardi 2 juillet vers 17h30.

Annonces

Des précipitations d’une intensité inattendue

Dès 7 heures du matin, les orages avaient été annoncés dans le Gard, la Lozère, l’Ardèche ou encore l’Hérault. Météo France avait alors placé les départements sous vigilance orange. Le bulletin alertait par ailleurs sur la probabilité de grêlons et de rafales de vent pouvant atteindre 100 km/h. Le service officiel de la météorologie en a profité pour rappeler sur sa page les bonnes pratiques aux citoyens:

"Éloignez-vous des cours d’eau ! Abritez-vous dans un bâtiment en dur (évitez arbres et tentes) !"

Toutefois, à Lanuéjols, commune gardoise située au-dessus de l’Aigoual et pas loin du plateau du Larzac, les intempéries se sont montrées plus importantes que prévu avec la foudre, la grêle, les rafales de vent et le cumul de pluie importants. Malgré que les habitants aient certes l’habitude des phénomènes météorologiques extrêmes, de nombreux automobilistes ont été obligés à s’arrêter sur le bord de la route et attendre que l’averse passe.

Annonces

Des grêlons de la taille de balles de ping-pong

En effet, dans cette commune du Gard, située à proximité du plateau du Larzac, personne ne s’attendait à voir près de 30 centimètres de grêle recouvrir le sol après la canicule des derniers jours. Un des habitants, Serge Pujolar, a même vu tomber des grêlons de plus de 4 centimètres de diamètre sur son terrain, en témoigne la photo postée sur la page Facebook de Météo Languedoc où il montre ce qui pourrait être une balle de ping-pong à l’objectif.

La photo d'un grêlon |Source: Météo Languedoc, publication sur Facebook

Annonces

Les véhicules et la végétation endommagés

La grêle et la pluie n’ont pas laissé indemne le matériel et les plantes. Les pare-brises et rétroviseurs des voitures restées bloquées sur l’autoroute A75 sont criblés d’impacts. Pour ce qui est de Mende, les précipitations ont atteints près de 40 millimètres par m², causant l’inondation de certains bâtiments tels que le CFA de la CCI ou encore le magasin Biocoop.

Annonces